Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche
OIQ_InternetAccueilArticlesCommémoration du 6 décembre

Commémoration du 6 décembre 

Continuons à accroître la place des femmes dans la profession.

 

English version

Chers confrères et chères consœurs,

La profession n’a pas oublié les 14 femmes qui ont perdu la vie le 6 décembre 1989, dont les 12 étudiantes qui avaient fait du génie leur choix de carrière. C’est pour cette raison que j’ai participé personnellement, avec d’autres membres du Conseil d’administration de l’Ordre, à plusieurs activités entourant le trentième anniversaire de l’attentat de Polytechnique.

Je suis fière des gestes posés dans le cadre de cette commémoration par les membres de la profession et par les employés de l’Ordre, notamment le port du ruban blanc, symbole de la volonté d’éliminer les violences envers les femmes et les filles.

Tout en honorant la mémoire des 14 femmes qui ont perdu la vie, il faut aussi saluer la résilience et la détermination des autres victimes, ces survivantes qui, chacune à leur façon, ont contribué à faire progresser notre profession et à accroître la place que les femmes y occupent. En 1989, les femmes représentaient seulement 4 % des membres de la profession. Aujourd’hui, elles comptent maintenant pour 15 %. Du côté de la relève, 20 % des nouvelles inscriptions à l’Ordre sont des femmes. Cette progression doit se poursuivre.

Accélérer les progrès

Pour accélérer les progrès, l’Ordre soutient l’initiative « 30 en 30 », dont l’objectif est de porter à 30 % la proportion de nouvelles ingénieures dans la profession en 2030.

Pour que les filles choisissent d’étudier en génie, elles ont besoin de modèles qui leur présentent la profession au bon moment dans leur parcours. À cet effet, l’Ordre a lancé cet automne le Programme des ambassadrices de la profession d’ingénieure. Plus de 320 ingénieures bénévoles ont commencé à se rendre dans les écoles secondaires de toutes les régions du Québec pour faire la promotion du génie auprès des jeunes. En 2020, ce programme se déploiera également au collégial, avec des « Midis du génie ».

Par ailleurs, afin de soutenir les étudiantes et les jeunes professionnelles du génie pour qu’elles persistent au sein de la profession, l’Ordre met présentement sur pied un programme de mentorat. Surveillez nos communications des prochains mois pour vous investir auprès de la relève.

Ces nombreuses actions de l’Ordre et des membres pour accroître la place des femmes en génie ont reçu l’attention des médias. Plusieurs entrevues et reportages ont été diffusés et vous pouvez prendre connaissance de quelques-unes de ces interventions au bas de ce texte.

Merci à toutes celles et tous ceux qui soutiennent ces initiatives !

Kathy Baig ing., FIC, MBA

 

 

  

December 6 commemoration: Let’s keep encouraging women to join the profession

Dear Colleagues,

The profession has not forgotten the 14 women who lost their lives on December 6, 1989, including the 12 who had chosen engineering as their career. That is why I personally participated, along with the other members of the OIQ’s Board of Directors, in several events dedicated to the thirtieth anniversary of the Polytechnique massacre.

I am proud of the gestures that were made during these commemorative events by members of the profession and OIQ employees, especially the white ribbons that they wore, which stand for the elimination of violence against women and girls.

While honouring the memory of the victims, we must also pay tribute to the resilience and determination of the survivors who, each in their own way, have helped advance our profession and increase the number of women in it. In 1989, women represented only 4% of the profession’s membership. Today, they account for 15% of it. Among the next generation of engineers, women make up 20% of newly registered individuals at the OIQ. This progress must continue.

Speeding up the progress

To speed up the progress, the OIQ supports the “30 by 30” initiative, whose goal is for women to account for 30% of new engineers by 2030.

Girls are more likely to study engineering if they meet engineers who can serve as examples and talk to them about the profession at the right time in their lives. With this in mind, the OIQ launched the Women Ambassadors of the Profession program this fall. More than 320 volunteer women engineers began visiting secondary schools across Québec to promote engineering to young people. In 2020, this program will also be carried out at CEGEPs, with “lunchtime engineering” meetings.

In addition, the OIQ is now setting up a mentorship program to help female students and young women professionals in engineering stay in the profession. Keep an eye on our communications in the coming months if you are interested in working with the next generation of engineers.

The many actions taken by the OIQ and its members to increase the number of women in engineering have caught the media's attention. Several interviews and reports have been released by the media and you can watch, read or listen to some of them at the end of this message.

Thank you to all those who support these initiatives!

Kathy Baig, Eng., FEC, MBA

 

Ce contenu était-il utile pour vous?

Tout à faitEn partiePas du tout

Gare Windsor, bureau 350
1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
Montréal (Québec) H3B 2S2

1 514 845-6141
Sans frais : 1 800 461-6141