Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche
OIQ_InternetAccueilArticlesMot de la présidente juillet 2020

 

 

English version

Chers confrères et chères consœurs,

Ainsi que l’avaient demandé et voté les membres lors de l’AGA de 2018, nous avons déployé en septembre dernier la première phase de notre campagne de valorisation de la profession. Forte de son slogan, Contribuer à faire le monde, cette campagne visait à améliorer la perception du grand public à l’égard des ingénieurs et à démontrer le rôle indispensable de l’ingénieur au sein de la société.

Les sondages post-campagne montrent que celle-ci a été très bien accueillie par les membres et qu’elle a suscité beaucoup de fierté. Du côté du grand public, les résultats sont tout aussi intéressants. Les répondants ont affirmé à 70 % que la publicité leur a donné une bonne impression de la profession, et à 61 %, que cela les a amenés à penser à la profession d’ingénieur d’une autre manière. En un an, le taux de confiance envers les ingénieurs est passé de 71 % à 76 %. Cependant, il reste encore du chemin à faire. La notoriété des ingénieurs reste bien inférieure à celle de plusieurs autres professions, et les scandales de corruption et de collusion sont encore associés, dans une moindre mesure, à la profession. Cette première phase a donc permis d’établir une solide base pour faire connaître et reconnaître la profession. Les effets d’une campagne de communication ne se font sentir qu’au terme d’un plan de communication soutenu. Il est donc essentiel de continuer à communiquer l’importance du rôle et du titre ING en faisant valoir, entre autres, qu’ils sont un gage de compétence et de confiance. Soulignons également que, compte tenu du contexte économique et politique actuel, et en particulier de la volonté du gouvernement de relancer l’économie du Québec en accélérant certains travaux d’infrastructures, nous porterons une attention accrue sur les enjeux éthiques au cours de la prochaine année.

Finalement, alors que les autres ordres professionnels continuent à investir des sommes importantes en communication, notamment pour attirer la relève, nous devons nous aussi maintenir notre présence afin de renforcer la notoriété de notre profession. Ainsi pourrons-nous assurer une relève en mesure de répondre aux besoins et aux défis qui nous attendent.

À cet effet, le Conseil d’administration de l’Ordre a décidé de soumettre au vote des membres une deuxième phase de communication nécessitant une cotisation spéciale de 15 $ par année pour une période de deux ans. Les détails vous seront communiqués en amont de l’Assemblée générale, qui sera webdiffusée, avec vote à distance, le 24 septembre prochain.

Remaniement ministériel et projets de loi touchant la profession

Le premier ministre du Québec a récemment procédé à un remaniement ministériel qui a fait de madame Danielle McCann la ministre responsable de l’Enseignement supérieur et de l’application des lois professionnelles. L’Ordre des ingénieurs a félicité la ministre tout en l’encourageant à reprendre dès que possible le travail sur le projet de loi no 29, appelé à moderniser la Loi sur les ingénieurs et toujours à l’étude à l’Assemblée nationale.

Nous continuerons aussi à suivre le projet de loi no 61, lequel a pour objet d’accélérer les projets d’infrastructures afin de relancer l’économie. L’Ordre est d’accord avec l’objectif, mais souhaite que cela se fasse sans sacrifier la qualité d’exécution et sans ouvrir la porte à des processus d’octrois opaques qui favoriseraient les irrégularités.

Élections au Conseil d’administration de l’Ordre

Vous êtes conviés à participer aux élections 2020 au Conseil d’administration de l’Ordre. Cinq postes sont à pourvoir cette année et vous avez jusqu’au 17 juillet pour poser votre candidature. Le scrutin débutera le 18 août et se terminera le 2 septembre. Impliquez-vous ! Par ailleurs, la consultation sur le nouveau règlement sur la formation continue obligatoire des ingénieurs se poursuit jusqu’au 30 juillet. Ce nouveau règlement entrera en vigueur le 1er avril 2021. Les changements proposés ont notamment pour objectif de mieux tenir compte de la réalité des membres. Rendez-vous sur le site de l’Ordre à la page consultation.oiq.qc.ca pour en savoir davantage.

Kathy Baig ing., FIC, MBA

 

  

 

 

A second phase in the promotional campaign for the profession will be proposed to members at the AGM

 

Dear Colleagues,

As requested by members and voted on at the AGM in 2018, last September, we unveiled the first phase of our promotional campaign for the profession. With its strong slogan, Making an impact on the world, this campaign was designed to improve the general public’s perception of engineers and demonstrate their essential role in society.

The post-campaign surveys show that the campaign was well liked by members and generated a lot of pride. The results from the general public are just as interesting. 70% of respondents claimed that the advertisement gave them a good impression of the profession and 61% said that it made them think of the engineering profession differently. In one year, the level of trust towards engineers grew from 71% to 76%. However, we still have a ways to go. Engineers still have a much less sterling reputation than many other professionals and the profession is still associated with the corruption and collusion scandals, though to a lesser degree. The first phase succeeded in establishing a solid basis for getting to know and recognizing the profession. The effects of any communication campaign can only be felt after sustained communication efforts have been made according to plan. It is important to keep communicating the importance of engineers’ role and title as a standard of competence and confidence. It is also worth noting that due to the current economic and political context and specifically the government’s desire to revive Quebec’s economy by fast-tracking certain infrastructure projects, greater attention will be given to ethical issues in the next year. Finally, at a time when other professional orders continue to invest heavily in communication and other initiatives to attract their future members, we also need to be present to make sure that we draw enough future engineers to meet the needs and challenges ahead of us.

On that note, the OIQ’s Board of Directors has decided to have members vote on the second phase of the communication plan, which will require a special assessment of $15 per year for a two-year period. We will share the details with you ahead of the Annual General Meeting, which will be webcast with remote voting on September 24.

Cabinet shuffle and bills affecting the profession

Quebec’s Premier recently announced a cabinet shuffle, whereby Danielle McCann was appointed Minister responsible for Higher Education and the Administration of Legislation respecting the Professions. The Ordre des ingénieurs du Québec congratulated her and encouraged her to resume work on Bill 29, which is meant to modernize the Engineers Act, as soon as possible because it is still under review at the National Assembly.

We will also continue to monitor developments in Bill 61, which is designed to fast-track infrastructure projects in view of reviving the economy. The OIQ agrees with the goal, but would like to achieve it without sacrificing the quality of execution or opening the door to murky award processes that might encourage irregularities.

The OIQ’s Board of Directors elections

You are invited to participate in the 2020 elections to the Board of Directors of the OIQ. Five seats need to be filled this year and you have until July 17 to submit your candidacy. The polls will open on August 18 and close on September 2. Get involved!

In addition, the consultation on the new regulation respecting mandatory continuing education for engineers will continue until July 30. This regulation will come into force on April 1, 2021. The proposed changes are specifically aimed at better reflecting the reality of our members. Visit the page consultation.oiq.qc.ca on the OIQ’s site to find out more.

Kathy Baig, Eng., FEC, MBA

Ce contenu était-il utile pour vous?

Tout à faitEn partiePas du tout

Gare Windsor, bureau 350
1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
Montréal (Québec) H3B 2S2

1 514 845-6141
Sans frais : 1 800 461-6141