Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche
OIQ_InternetAccueilArticlesCOVID-19 : projet de loi 61, état de la profession et adaptation de l’Ordre au nouveau contexte

COVID-19 : projet de loi 61, état de la profession et adaptation de l’Ordre au nouveau contexte 

 

English version

Chers confrères et chères consœurs,

Alors que la société poursuit son déconfinement de manière progressive, je suis heureuse de constater que la situation que vous vivez dans le contexte de la crise sanitaire semble s’améliorer progressivement. C’est la bonne nouvelle qui ressort du sondage que nous avons mené auprès de vous récemment. L’optimisme par rapport à la reprise pour notre profession demeure élevé, avec plus de deux membres sur trois qui estiment que le niveau d’activité sera similaire ou supérieur à ce qu'il était avant. Pour en savoir davantage sur l’état actuel de la profession tel que mesuré par ce sondage, je vous invite à consulter le billet publié sur le Blogue de la présidente. Je remercie d’ailleurs tous les membres qui ont pris le temps de répondre à nos questions.

Projet de loi 61 : accélérer en toute intégrité et en qualité

L’Ordre a pris acte de la volonté du gouvernement d’accélérer la mise en chantier de nombreux projets d’infrastructures majeurs, volonté manifestée par le projet de loi déposé le 3 juin dernier. Pour nous, il est clair que le choix d’accélérer de tels projets nécessite de mettre en place, au même moment, les conditions de succès permettant d’assurer la protection du public c’est-à-dire privilégier la qualité, instaurer de meilleurs contrôles et protéger adéquatement les lanceurs d’alerte. Nous avons transmis nos commentaires à la Commission des Finances publiques de l’Assemblée nationale. Nous nous sommes également exprimés sur le sujet dans les médias; vous pouvez prendre connaissance de quelques-unes de ces interventions à la rubrique « Dans les médias » de ce bulletin.

L’Ordre adapte ses façons de faire

L’Ordre continue par ailleurs d’adapter ses façons de faire pour poursuivre ses activités de protection du public dans le respect des normes sanitaires applicables.

  • En prévention, les inspections professionnelles sont maintenant menées à distance, selon les orientations du programme de surveillance de l’exercice 2020-2021 qui a été publié le mois dernier.
  • Du côté disciplinaire, les enquêtes du Bureau du syndic se poursuivent à distance, de même que les audiences du Conseil de discipline.
  • La surveillance de la pratique illégale de la profession continue de sensibiliser les décideurs des municipalités, en utilisant maintenant les visioconférences. De plus, les enquêteurs ont reçu l’équipement de protection nécessaire et reprendront incessamment leurs visites de chantiers.
  • L’accès à la profession a fait approuver par la CNESST son plan pour reprendre les séances d’examens professionnels et d’examens d’admission dans les bureaux de l’Ordre. Comme ces séances se dérouleront à effectifs réduits, l’Ordre doit prioriser les dossiers. En conséquence, les examens d’admission seront offerts en priorité aux candidats qui étaient préalablement inscrits aux séances du mois de mai et qui sont en voie d’obtenir leur équivalence totale de formation. Quant aux examens professionnels, ils seront offerts en priorité aux ingénieurs juniors et aux CPI dont l’examen est la dernière étape à franchir pour l’obtention du permis d’ingénieur. L’Ordre enverra une invitation à toutes les personnes concernées par cette mesure. J’invite les autres ingénieurs juniors et CPI à suivre les communications de l’Ordre pour connaître la date à laquelle nous serons en mesure de reprendre tous les examens. Pour en savoir davantage, vous pouvez également consulter la page sur les mesures prises par l’Ordre dans le contexte de la crise.

Bref, l’Ordre demeure très actif et poursuit son travail de protection du public.

Nouveau règlement sur la formation continue : la consultation démarre

Autre signe que l’Ordre fait progresser des dossiers importants pour la profession : nous débutons aujourd’hui la consultation des membres sur le nouveau Règlement sur la formation continue obligatoire des ingénieurs qui entrera en vigueur le 1er avril 2021. Cette consultation se poursuivra jusqu’au 30 juillet. Comme je l’ai mentionné dans le Bulletin Plus du mois dernier, les changements proposés ont notamment pour objectif de mieux tenir compte de la réalité des membres. Pour prendre connaissance de ces changements et pour transmettre vos commentaires, je vous invite à consulter cette page.

Loi sur les ingénieurs : l’Ordre demande au gouvernement de prioriser le dossier

Il y a un an maintenant, la ministre de la Justice et ministre responsable de l’application des lois professionnelles a déposé le projet de loi 29, qui vise notamment à moderniser notre loi. En août 2019, après vous avoir consulté, l’Ordre a profité des consultations de l’Assemblée nationale pour proposer des améliorations au projet de loi. L’étape suivante – soit l’étude détaillée du projet de loi par les parlementaires – devait avoir lieu ce printemps. Mais la crise sanitaire a entraîné la suspension temporaire des travaux de l’Assemblée nationale et de nouvelles priorités pour le gouvernement. Afin que le gouvernement priorise le dossier au cours des prochains mois, l’Ordre et les six autres ordres professionnels concernés ont transmis récemment une lettre conjointe à la ministre. Nous vous tiendrons informés des développements.

Élections 2020 : impliquez-vous !

Siéger au Conseil d’administration de l’Ordre est une façon concrète de s’impliquer au sein de la profession. Comme je l’avais annoncé en mars dernier, le calendrier électoral 2020 a dû être reporté en raison de la COVID-19. Bonne nouvelle, nous pouvons maintenant entamer le processus avec la période des mises en candidature qui débutera le 2 juillet prochain pour se terminer le 17 juillet. Cette année, cinq postes sont à pourvoir. J’espère que vous serez nombreux à participer à cet exercice démocratique et je vous invite à consulter l’avis d’élection pour en savoir davantage.

Portez vous bien.

Kathy Baig ing., FIC, MBA

 

  

 

 

COVID-19: Bill 61, state of the profession and the OIQ’s adaptation to the new context

 

Dear Colleagues,

As society continues to slowly reopen, I am happy to note that your situation in this health crisis seems to be improving gradually. This good news was revealed by our recent survey of members. You are still quite optimistic that business will rebound for our profession, as more than two out of three members believe that the level of activity will be similar to or higher than what it was before. To find out more about the current state of the profession, as measured by this survey, I invite you to read the post published on the President’s Blog. I would also like to thank all members who took the time to answer our questions.

Bill 61: fast-tracking infrastructure projects while ensuring integrity and quality

The OIQ has taken due note of the government’s desire to fast-track a number of major infrastructure projects, which was made evident in the bill that the government introduced on June 3. If these types of projects are to be fast-tracked, we believe that it is absolutely necessary to create effective conditions for protecting the public at the same time, which include prioritizing quality, implementing better controls and providing proper protection to whistleblowers. We have sent our comments to the National Assembly's Committee on Public Finance. We have also shared our views on this matter in the media; some of our comments are available in the "Dans les médias" section of this newsletter.

The OIQ is adapting its processes

The OIQ is also adapting its processes so that its ongoing public protection efforts remain in line with applicable health standards.

  • As far as prevention activities are concerned, professional inspections are now conducted remotely, following the guidelines of the 2020-2021 professional practice supervision program that was published last month.
  • In terms of disciplinary work, the Office of the Syndic's inquiries and the Disciplinary Council's hearings continue to be carried out remotely.
  • As part of our efforts to monitor unlawful engineering practice, we continue to raise awareness among decision-makers in municipalities through videoconferences. Furthermore, investigators have received the necessary protective equipment and will resume their construction site visits soon.
  • In the area of admissions, our plan to resume professional and admission examination sessions at the OIQ's offices has been approved by the CNESST. Since these sessions will be held with lower numbers of people, the OIQ has to give priority to certain exam takers. Accordingly, for the admission examinations, priority will be given to candidates who were previously registered for the May sessions and are in the process of obtaining full training equivalence. For the professional examinations, priority will be given to junior engineers and CEPs who must pass the exam as the last step before they acquire their engineer's permit. The OIQ will send out invitations to all those concerned by this measure. Other junior engineers and CEPs are invited to follow the OIQ's communications to find out when all the exams will resume. For more information, you can also consult the page on measures taken by the OIQ during the crisis.

In sum, the OIQ is still very active and continues to protect the public.

New regulation respecting continuing education: The consultation begins

Here is another sign that the OIQ is making progress in important matters for the profession: Today, we begin our consultation of members on the new Regulation respecting mandatory continuing education for engineers, which will come into force on April 1, 2021. This consultation will continue until July 30. As I mentioned in the Bulletin Plus last month, the proposed changes are specifically intended to better reflect the realities of members. To read about these changes and share your comments, please visit this page.

Engineers Act: The OIQ asks the government to give the Act priority

It has now been a year since the Minister of Justice and Minister responsible for the administration of legislation respecting the professions tabled Bill 29, which aims to modernize our Act, among other things. In August 2019, after we consulted you, the OIQ took the opportunity afforded by the National Assembly’s consultations to suggest improvements to the bill. The next step–a detailed study of the bill by MNAs–was supposed to take place this spring. But the health crisis caused the National Assembly to temporarily suspend its work and created new priorities for the government. To convince the government that this matter should be given priority in the coming months, the OIQ and six other professional orders concerned recently sent a joint letter to the Minister. We will keep you posted on any developments.

2020 elections: Get involved!

Sitting on the OIQ’s Board of Directors is a tangible way to get involved in the profession. As I announced in March, the dates of the 2020 electoral process had to be rescheduled due to COVID-19. The good news is that we can now begin this process with the nomination period, which will run from July 2 to July 17. This year, five vacancies need to be filled. I hope that many of you will participate in this democratic process and I encourage you to read the election notice for more information.

Take care,

Kathy Baig, Eng., FEC, MBA

Ce contenu était-il utile pour vous?

Tout à faitEn partiePas du tout

Gare Windsor, bureau 350
1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
Montréal (Québec) H3B 2S2

1 514 845-6141
Sans frais : 1 800 461-6141