Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilJe suisMembreDéveloppement des compétences professionnellesGéotechnique

    Géotechnique  

    Publié : juin 2018

    Ce profil de compétences est destiné aux ingénieurs qui préparent des études géotechniques, qui font la conception, l’inspection, la surveillance des travaux et le soutien à l’exploitation dans le domaine de la géotechnique combinant la mécanique des sols et des roches. La compétence est le résultat de la formation, de l’expérience et de la pratique dans un domaine. La maîtrise des compétences en géotechnique est le résultat d’une compréhension approfondie des phénomènes naturels, des propriétés des matériaux et de la réalisation des travaux.

    Pour consulter la liste des secteurs d'activités visés par ce profil, cliquez ici.

     

    ÉTABLIR LE MANDAT
    Compétence Éléments de compétence
    A - Définir les besoins et les attentes 1. Déterminer :
    a. la portée du projet et du mandat (ex. : caractéristiques et superficies des ouvrages projetés, charges transmises au sol)
    b. les besoins spécifiques du mandat (ex. : études, conception, surveillance, soutien à l’exploitation, opérations)
    c. les exigences spécifiques du client
    d. les intrants (ex. : documents à fournir par le client)
    e. les livrables (ex. : rapports d’investigations géotechniques, études de faisabilité, avis techniques, plans et devis)
    f. l’échéancier et les plages horaires de travail
    g. les honoraires (ex. : mode de rémunération)
    h. l’étendue du mandat (ex. : investigations géotechniques in situ et en laboratoire, conception, surveillance, expertise, diagnostic)
    i. les exclusions du mandat
    j. les mécanismes de modification du mandat (ex. : échéanciers, livrables, honoraires)
    2. Tenir compte :
    a. des conditions du site (ex. : accessibilité ; topographie ; présence de végétation, de zones boisées, de zones humides ; conditions environnementales ; infrastructures aériennes et souterraines ; bâtiments, ouvrages existants sur le site et sur les sites adjacents)
    b. des mesures de sécurité et des instructions liées à la protection du public
    c. des caractéristiques géologiques, hydrogéologiques, géotechniques et géo-environnementales ayant des conséquences sur le comportement des ouvrages et des aménagements
    d. de la disponibilité et de la compétence des ressources internes
    e. de la logistique de mise en œuvre
    f. de l’enveloppe budgétaire préliminaire et des coûts de construction du projet
    g. de l’ordonnancement des travaux
    h. de la disponibilité, de la capacité et des champs de compétence des sous-traitants
    i. de la disponibilité des matériaux et des équipements
    j. du niveau de compréhension technique et d’implication des intervenants du projet
    k. du besoin de faire intervenir d’autres disciplines (ex : hydrologie, environnement, contrôle des matériaux, structure, génie civil)
    3. Définir les exigences :
    a. de performance
    b. de durabilité
    c. économiques
    d. environnementales (ex. : certification LEED)
    e. de mise en œuvre (ex. : livraison, interaction avec les infrastructures et les ouvrages existants)
    4. Déterminer les parties prenantes au projet :
    a. les architectes et les ingénieurs
    b. les usagers
    c. le propriétaire du site
    d. le maître d’œuvre
    e. le donneur d’ouvrage
    f. les services publics
    g. la municipalité
    h. les instances gouvernementales (ex. : santé, sécurité, environnement)
    i. les communautés autochtones
    j. les sous-traitants et les fournisseurs autorisés
    B - Préciser l’encadrement légal, réglementaire et normatif 1. Établir les autorités ayant juridiction (ex. : gouvernements municipal, provincial, fédéral)
    2. Déterminer l’encadrement applicable :
    a. les lois, les règlements et les directives (ex. : Loi canadienne sur la protection de l’environnement, Loi sur la sécurité des barrages, Directive 019 sur l’industrie minière, Code national du bâtiment du Canada [CNB] et version modifiée Québec, Code de sécurité pour les travaux de construction)
    b. les codes et les normes (ex. : collection « Normes - Ouvrages routiers » et Cahiers des charges et devis généraux [CCDG] du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports [MTMDET], Code canadien sur le calcul des ponts routiers [CSA S6], Cadre normatif pour le contrôle de l’utilisation du sol dans les zones de contraintes relatives aux glissements terrain dans les dépôts meubles)
    c. les guides de bonnes pratiques (ex. : Manuel canadien d’ingénierie des fondations, publications de l’Association canadienne des barrages [ACB], cartes de contraintes relatives aux glissements de terrain dans les dépôts meubles)
    d. les autorisations et les permis requis
    C - Convenir du mandat 1. Analyser les risques et leurs impacts liés au mandat
    2. Évaluer l’opportunité de présenter une proposition et une soumission
    3. Établir un programme d’investigation géotechnique
    4. Estimer les tâches et les honoraires d’ingénierie
    5. Convenir par écrit :
    a. de la portée du projet et du mandat
    b. des tâches à accomplir
    c. des inclusions et des exclusions
    d. de l’échéancier
    e. des honoraires
    f. des livrables
    g. des mécanismes de modification (ex. : nouveaux échéanciers, honoraires, livrables)
    h. des modalités de paiement
    i. de la protection des droits intellectuels
    j. des moyens à mettre en œuvre pour résoudre d’éventuels litiges
    6. Sélectionner les ressources et les services complémentaires requis
    7. Soumettre une offre de services et une proposition de travail
    8. Formaliser le mandat écrit (ex. : résolutions, bons de commande, contrats)
    9. Valider la conformité du contrat en regard de la proposition (revue de contrat)
    RECHERCHER LES INFORMATIONS ET LES DONNÉES PERTINENTES
    Compétence Éléments de compétence
    A - Valider les faits (les ouvrages ; leur emplacement et leur environnement) 1. Effectuer la visite du site et de son environnement
    2. Analyser :
    a. les caractéristiques du site
    b. les contraintes spécifiques des emplacements des ouvrages
    c. les conditions d’accessibilité
    3. Considérer le comportement observé des ouvrages faisant l’objet de travaux (tassements, fissures, affaissements, dégradation, érosion, conditions de drainage) et des ouvrages adjacents
    4. Valider :
    a. les contraintes à proximité (ex. : bâtiments, infrastructures, opérations, cours d’eau, talus)
    b. les conditions à respecter (ex. : vibration, bruit, contamination, poussière)
    5. Considérer les lignes de propriété, les emprises et les servitudes
    6. Vérifier la localisation des services souterrains et aériens
    B - Consulter la documentation existante et les intervenants 1. Anticiper les conditions géologiques en considérant notamment :
    a. les cartes géologiques (dépôts meubles, roc) et géomorphologiques
    b. les rapports de sondage à proximité
    c. les cartes géographiques
    d. les cartes topographiques
    e. les photographies aériennes
    f. les images satellites
    g. les données hydrauliques, hydrologiques et hydrogéologiques
    h. le système d’information hydrogéologique (SIH)
    i. la carte des zones inondables et des milieux humides
    j. les cartes d’identification des zones à risque de mouvements de masse
    k. les données sismiques
    i. les zones environnementales
    2. Obtenir les intrants des autres intervenants techniques du projet (ex. : estimation des charges transmises au sol par les ouvrages projetés, besoins en rehaussement et en excavation du site)
    3. Confirmer l’emplacement des ouvrages projetés et leur niveau d’implantation
    C - Déterminer les sources potentielles de danger et les risques 1. Déterminer les aléas liés :
    a. au site (ex. : conduits souterrains et aériens ; présence de talus, de cours d’eau, de sols contaminés)
    b. aux activités externes (ex. : circulation routière, piétons, écoliers, chantiers voisins)
    c. aux activités reliées aux travaux à effectuer (ex. : analyse sécuritaire de tâches, travail en milieu isolé)
    d. aux structures et aux infrastructures existantes (ex. : type, profondeur, dimensions des fondations)
    D - Détailler les contraintes, limites ou opportunités 1. Valider :
    a. les exigences de sécurité
    b. la disponibilité, la capacité et le champ de compétence des sous-traitants
    c. la disponibilité, les délais de fabrication et de livraison des matériaux et des instruments
    d. la disponibilité et les limites des équipements
    e. l’ordonnancement des travaux
    f. les difficultés d’accès, les hauteurs et les largeurs de dégagement
    g. les plages horaires de travail
    h. la disponibilité des espaces pour les installations et leur accès
    i. les échéanciers
    E - Réaliser le programme d’investigation 1. Vérifier le programme d’investigation selon :
    a. différents besoins (arpentage, déboisement ; réalisation de chemins d’accès et de certains relevés)
    b. le type, le nombre et l’emplacement des sondages et des levés géophysiques en fonction de l’ampleur du projet
    c. la méthode d’avancement et la profondeur d’investigation
    d. le type d’échantillonneur et le calibre des échantillons requis (ex. : méthode, fréquence d’échantillonnage)
    e. le type d’essais requis (ex. : type, méthode, fréquence)
    f. le type, la localisation et la fréquence de lectures de l’instrumentation
    2. Adapter le programme de prévention en santé et sécurité aux particularités du projet
    3. Superviser la réalisation du programme d’investigation au chantier et d’essais en laboratoire
    4. Rédiger un rapport d’avancement de forages
    F - Compiler les informations 1. Vérifier les résultats de l’investigation géotechnique, y compris :
    a. les coordonnées des sondages et des autres données d’arpentage
    b. les descriptions stratigraphiques selon les échantillons examinés
    c. les résultats des essais en chantier et en laboratoire
    2. Préparer :
    a. les rapports individuels de sondage
    b. les rapports d’essais
    c. les plans de localisation
    d. les coupes stratigraphiques
    e. le rapport factuel
    DÉTERMINER LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A - Évaluer l’ensemble des données en fonction des ouvrages projetés 1. Analyser les informations et les données pertinentes, y compris :
    a. les résultats obtenus selon les valeurs typiques pour des matériaux semblables, la connaissance du secteur et l’expérience acquise
    b. les conditions des différentes nappes d’eau souterraine
    c. les impacts des travaux projetés sur les sols, le roc, les conditions d’eau souterraine et les ouvrages avoisinants
    2. Coordonner les actions avec les autres intervenants du projet
    3. Évaluer les besoins d’investigation supplémentaire
    B – Traiter les risques techniques 1. Déterminer les enjeux relatifs au projet, notamment :
    a. la présence de blocs et de cailloux
    b. la présence de sols compressibles (ex. : sols organiques, marnes, sols cohérents)
    c. l’hétérogénéité des sols
    d. la sensibilité des sols au remaniement
    e. la présence de gaz naturel
    f. l’agressivité des sols et de l’eau (ex. : corrosivité, sulfatation)
    g. la surfracturation du shale
    h. les structures géologiques (ex. : failles, joints, zones de cisaillements, dykes, filons-couches)
    i. la présence de matériaux de remblai, particulièrement en tenant compte des enjeux environnementaux
    j. le potentiel de liquéfaction des sols
    k. le frottement négatif sur les pieux
    l. les déformations et les tassements
    m. la rupture des sols et du massif rocheux
    n. la stabilité des talus naturels, des parois rocheuses et des parois d’excavation aux différentes phases des travaux
    o. les zones d’influence des semelles
    p. l’action du gel-dégel
    q. le potentiel de gonflement et de soulèvement de dalles
    r. les dommages aux ouvrages de drainage et de décantation (ex. : ocre)
    s. les sources dynamiques (ex. : vibration, bruit, poussière)
    t. l’assèchement des argiles (ex. : drainage, arbres)
    u. le gradient hydraulique
    v. l’érosion interne
    w. l’érosion externe
    x. le drainage temporaire
    y. le drainage permanent
    z. le soulèvement des fonds d’excavation
    aa. la résurgence d’eau
    bb. l’abaissement de la nappe phréatique (notamment par des activités de pompage)
    cc. la poussée hydrostatique
    dd. l’augmentation des pressions interstitielles
    ee. la submersion des ouvrages
    ff. les changements climatiques
    2. Analyser les enjeux
    3. Élaborer des mesures de traitement des enjeux (élimination, atténuation, prévention)
    4. Préparer un plan d’analyse des risques
    C – Recommander des solutions 1. Formuler les différentes solutions possibles
    2. Discuter avec les intervenants au projet des solutions possibles
    3. Comparer les solutions possibles
    4. Optimiser les solutions selon la faisabilité, l’économie de coûts, l’échéancier et le développement durable
    5. Convenir des solutions optimales
    6. Préparer des avis et des rapports pour les solutions retenues incluant :
    a. les recommandations relatives à la conception
    b. les recommandations relatives à la construction
    c. les recommandations relatives aux besoins supplémentaires
    CONCEVOIR LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A – Établir les intrants et les critères de conception 1. Déterminer les intrants de conception :
    Actions clés :
  • Évaluer l’investigation géotechnique
  • Considérer les propriétés physiques et mécaniques du sol
  • Considérer l’étude hydraulique
  • Considérer l’étude hydrogéologique
  • Considérer les plans de structure
  • Considérer les charges (ex. : permanentes, transitoires, exceptionnelles, dues à la pression de l’eau et des sols)
  • Considérer les données supplémentaires (ex. : de circulation, trafic, types de véhicules, volumes de résidus, végétation)
  • Considérer les données climatiques (ex. : neige, glace, pluie, vent, verglas, température)
  • Considérer les données sismiques (ex. : accélération spectrale, magnitude)
  • Considérer les mesures de traitement des risques relatifs au projet
  • 2. Déterminer les critères de conception et de performance provenant :
    a. des normes (ex. : exigences environnementales, cas de charges, tassement total et différentiel maximal admissible, durée de vie, facteurs de sécurité, tolérances, flèches, déformations acceptables)
    b. des exigences du client (ex. : échéancier du projet, particularités du projet, géométrie des ouvrages, durée de vie)
    c. des contraintes du projet (ex. : délais d’exécution, pratiques régionales, disponibilité des matériaux, ordonnancement des travaux, géométrie des ouvrages, vibrations admissibles, budget)
    3. Préparer un document précisant les critères de conception retenus et les risques résiduels
    4. Convenir avec les intervenants des critères de conception retenus et des risques résiduels
    B – Effectuer les calculs et les dimensionnements 1. Effectuer les dimensionnements selon :
    a. les calculs de contrainte, de déformation et de résistance (ex. : poussée des terres, tassement, états limites, adhérence)
    b. les calculs de stabilité interne et d’ensemble (ex. : glissement, renversement, excavation, soulèvement de fond)
    c. les calculs d’écoulement d’eau (ex. : débit, érosion interne, vitesse, gradient, pression, transport de contaminants, charges)
    d. les analyses dynamiques (ex. : liquéfaction, interaction sol-structure)
    2. Préparer les notes de calculs
    C - Établir un programme d’instrumentation 1. Établir les paramètres nécessitant l’instrumentation
    Actions clés :
  • Évaluer l’influence des pressions interstitielles (ex. : par piézomètres)
  • Évaluer l’influence des déformations, y compris la distorsion angulaire (ex. : par inclinomètres, plaques de tassement)
  • Évaluer l’état des contraintes (ex. : par capteurs)
  • Évaluer les vibrations (ex. : de construction, d’exploitation)
  • Considérer la présence de fissures et leur évolution (ex. : ouverture, profondeur, espacement, persistance)
  • Considérer la durée et la maintenance des ouvrages
  • 2. Établir :
    a. le type et la précision de l’instrumentation avec les paramètres établis
    b. la localisation des instruments
    c. la fréquence et la durée des relevés
    d. le système d’acquisition des données
    e. les seuils d’alerte de l’instrumentation
    3. Préparer des plans et des procédures d’instrumentation
    D - Préparer les documents d’ingénierie 1. Préparer le rapport de conception incluant :
    a. les codes et les normes utilisés
    b. l’analyse des intrants et des hypothèses examinées
    c. les critères de conception
    d. la nomenclature, les dimensions, les localisations et les caractéristiques des ouvrages
    e. la géologie et les caractéristiques des sols du site
    f. les ouvrages et les infrastructures existants
    g. l’ordonnancement des travaux de construction
    h. l’instrumentation
    2. Mettre en plan les ouvrages géotechniques incluant :
    a. les paramètres d’implantation des ouvrages (ex. : coordonnées, lignes de référence, élévations)
    b. les coupes stratigraphiques
    c. les tolérances et les incertitudes des données
    d. la localisation, l’emprise et l’accès des travaux
    e. les spécifications des matériaux
    f. l’ordonnancement des travaux de construction
    4. Produire le devis technique incluant :
    a. la définition des termes
    b. l’étendue des travaux
    c. les normes, les spécifications et les règlements applicables au projet
    d. les propriétés des matériaux
    e. la mise en œuvre des matériaux et les tolérances
    f. les étapes de préparation du terrain
    g. les accès
    h. le contrôle de la qualité
    i. les ouvrages temporaires
    j. les instruments de mesure
    k. la supervision de la construction, de l’inspection et des essais
    l. les dispositions en lien avec les tolérances et les incertitudes des données
    m. la réception des ouvrages
    n. le plan de maintenance
    E - Estimer les coûts 1. Établir les contingences et le degré de précision
    2. Calculer les quantités de matériaux nécessaires
    3. Évaluer les besoins en ressources humaines et matérielles
    4. Établir les prix unitaires et forfaitaires à partir de l’information du marché
    5. Préparer les bordereaux des prix
    F - Effectuer une revue de conception 1. Valider la cohérence :
    a. des informations sur les plans et les devis avec celles des autres disciplines
    b. des informations inscrites (ex. : entre les plans, les devis, les études et les autres documents contractuels)
    2. Actualiser le plan d’analyse des risques
    G. Élaborer un plan d’exploitation 1. Préparer :
    a. les directives pour la mise en service
    b. les plans de mesures d’urgence
    c. les plans de disposition et d’entreposage (ex. : déblais, résidus, rejets)
    d. le programme de surveillance
    e. les documents concernant les opérations et l’entretien
    H - Fournir l’assistance technique pour l’appel d’offres 1. Fournir l’assistance géotechnique lors des réunions et de la visite du site
    2. Répondre aux questions techniques lors de la période de soumissions
    3. Préparer les addenda
    4. Analyser les soumissions (ex. : conformité, expérience, coûts)
    5. Recommander un soumissionnaire
    I - Fournir l’assistance technique durant la construction 1. Évaluer les demandes de changements
    2. Analyser les demandes de substitution et d’équivalence de l’entrepreneur
    3. Mettre à jour les notes de calculs, les plans et les devis
    SURVEILLER LA MISE EN ŒUVRE DE LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A - Planifier la surveillance 1. Résumer la portée technique et le contexte de réalisation
    2. Déterminer les éléments à surveiller et les points de contrôle
    3. Préciser les activités et leur importance
    4. Déterminer les ressources requises
    5. Préparer le plan :
    a. de surveillance
    b. d’inspection et d’essais
    6. Établir les besoins en contrôle de la qualité (ex. : laboratoire de contrôle)
    7. Mettre à jour le plan d’analyse des risques
    B - Appliquer le plan de surveillance 1. Diriger des réunions de chantier
    2. Signaler les situations dangereuses observées
    3. Expliquer les étapes critiques de la réalisation des travaux
    4. Faire la revue des dessins d’atelier et des fiches techniques
    5. Vérifier la conformité des travaux aux plans et devis
    6. Valider la conformité attendue du comportement avec les résultats de l’instrumentation de suivi
    7. Analyser les demandes de substitution et d’équivalence de l’entrepreneur
    8. Fournir des directives
    9. Communiquer les changements au concepteur
    10. Produire des avis de changement
    11. Décrire l’impact des modifications (sur les travaux ou le projet en cours)
    12. Analyser :
    a. les coûts des changements apportés aux plans et devis
    b. les solutions de correction
    c. les mesures des instruments
    13. Faire un suivi de l’avancement des travaux
    14. Recommander le paiement des factures progressives
    15. Rédiger des rapports de visite, une liste de déficiences observées et des travaux à compléter
    16. Faire le suivi du traitement des déficiences
    17. Recommander l’acceptation provisoire des travaux en fonction du mandat et des éléments observés
    C - Terminer la surveillance 1. Recommander l’acceptation finale des travaux en fonction du mandat et des éléments observés
    2. Produire un rapport de surveillance des travaux réalisés
    Actions clés :
  • Dresser la liste des travaux prévus et réalisés
  • Décrire l’évolution des travaux et les faits saillants du projet
  • Synthétiser la documentation du plan de surveillance (ex. : avis, essais, attestations, photos, mesures)
  • Recommander des suivis
  • D - Mettre en service 1. Effectuer une revue de sécurité
    2. Analyser les résultats de l’instrumentation
    3. Superviser la mise en service
    4. Évaluer le comportement et la performance selon les critères retenus
    SOUTENIR L’EXPLOITATION
    Compétence Éléments de compétence
    A - Préparer un programme de suivi 1. Établir les paramètres géotechniques et les ouvrages à surveiller
    2. Proposer la méthodologie et les instruments requis
    3. Déterminer les actions et la fréquence de suivi
    4. Tenir compte :
    a. des critères de performance
    b. du plan d’urgence
    B - Suivre la performance d’un ouvrage 1. Inspecter l’ouvrage
    2. Analyser :
    a. les données relatives à la performance de l’ouvrage
    b. les écarts de performance
    c. les risques périodiquement
    3. Ajuster les objectifs et les programmes
    4. Établir des mesures correctives
    5. Produire un rapport de suivi requis selon le degré d’urgence
    6. Surveiller les interventions correctives
    7. Valider l’impact des interventions sur le comportement
    C - Désaffecter et démanteler 1. Préparer un scénario
    2. Élaborer les plans et les procédures
    3. Superviser les procédures
    4. Préparer les rapports et les attestations
    5. Gérer les matières résiduelles et les contaminants


    Les secteurs d’activités sont les suivants :
  • bâtiments
  • énergie
  • infrastructure et transport
  • mines et métallurgie
  • pétrole et gaz
  • environnement
  • eaux potables et usées
  • gestion des risques naturels
  • Les principaux ouvrages du domaine sont les suivants :
  • les fondations
  • les ouvrages de soutènement temporaires et permanents
  • les terrassements
  • les chaussées
  • les tunnels et les travaux souterrains
  • les digues et les barrages
  • les ouvrages fluviaux, portuaires, maritimes et aéroportuaires
  • Les principales spécialités du domaine sont les suivantes :
  • l’analyse des écoulements souterrains
  • les calculs de fondations profondes et superficielles
  • l’analyse des déformations des sols et du roc sous l’application des charges
  • la stabilité des pentes naturelles, des remblais, des parois et des talus
  • les comportements dynamiques des sols et du roc
  • les comportements sismiques des sols et du roc
  • l’évaluation, la mitigation des risques naturels et les réponses aux mesures d’urgence
  • l’interaction sol-structure
  • la géotechnique environnementale
  • Ce profil de compétences ne s’applique pas :
  • à la conception des systèmes de traitement domestiques des eaux usées
  • aux études environnementales (ex. : air, poussière, pollution, bruit)
  • aux études hydrologiques et hydrauliques
  • Note : L’ingénieur exerçant dans le domaine de la géotechnique peut trouver des éléments de compétence pertinents à sa pratique dans les profils de compétences portant sur les ouvrages temporaires, les ponts et structures de transport et la structure du bâtiment.

    Ce contenu était-il utile pour vous?

    Tout à faitEn partiePas du tout

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141