Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilJe suisMembreDéveloppement des compétences professionnellesPonts et structures de transport

    Ponts et structures de transport 

    Publié : juin 2018

    Ce profil de compétences est destiné aux ingénieurs qui préparent des études touchant les ponts et certaines structures de transport (ouvrages d’art routiers et ferroviaires), qui conçoivent, réalisent, exploitent, inspectent et réparent de tels ouvrages, et qui planifient et surveillent des travaux dans ce domaine.

    Pour consulter la liste des secteurs d'activités visés par ce profil, cliquez ici.

     

    ÉTABLIR LE MANDAT
    Compétence Éléments de compétence
    A - Définir les besoins et les attentes 1. Définir :
    a. le contexte du mandat
    b. le besoin réel
    c. les intrants (ex. : les documents à fournir par le client)
    d. les livrables (ex. : études d’ingénierie, plans et devis)
    e. l’échéancier
    f. les ressources d’ingénierie
    g. les coûts d’ingénierie
    h. l’étendue du mandat (ex. : ingénierie, surveillance)
    i. les exclusions du mandat
    j. la langue de travail
    k. les mécanismes de modification du mandat (ex. : échéanciers, livrables, honoraires)
    2. Tenir compte :
    a. des restrictions budgétaires
    b. de la disponibilité des ressources
    c. des conditions du site
    d. de la logistique de mise en œuvre
    e. du phasage du projet
    f. du niveau de compréhension technique et d’implication du client
    3. Tenir compte des exigences :
    a. de performance
    b. de durabilité
    c. économiques (ex. : coût de construction vs entretien)
    d. environnementales (ex. : bruit, récupération de matériaux)
    e. de mise en œuvre (ex. : livraison, compatibilité avec les structures existantes, interaction avec les travaux avoisinants, expropriation)
    f. de gestion de circulation (ex. : impact, maintien, mobilité des usagers)
    4. Déterminer les parties prenantes (ex. : usagers, voisins, services publics, municipalités, instances gouvernementales, ressources professionnelles, entrepreneurs, fournisseurs)
    5. Obtenir une connaissance factuelle du site (ex. : visite du terrain)
    B - Préciser l’encadrement légal, réglementaire et normatif 1. Déterminer les autorités ayant juridiction
    2. Déterminer l’encadrement applicable :
    a. les lois, les règlements et les directives (ex. : Loi sur la santé et la sécurité du travail)
    b. les codes et les normes (ex. : Code de la sécurité routière, Code canadien sur le calcul des ponts routiers [CSA S6])
    c. les guides et les manuels (ex. : manuels des ministères, Manuel ferroviaire du American Railway Engineering and Maintenance-of-Way Association [AREMA])
    d. les autorisations et les permis requis (ex. : environnementaux, municipaux ; pour les entraves à la circulation et à la navigation)
    e. les exigences normatives spécifiques du client
    C - Convenir du mandat 1. Déterminer ses compétences, ses limites et ses moyens
    2. Convenir :
    a. des coûts d’ingénierie
    b. de l’échéancier, du budget et des livrables du mandat
    c. des ressources qualifiées et des services complémentaires requis
    d. des informations et des services relevant du client
    e. des mécanismes de modification
    3. Soumettre l’offre de services ou la proposition de travail
    4. Formaliser le mandat écrit (ex. : bons de commande, contrats)
    5. Valider la conformité du mandat (revue de mandat)
    RECHERCHER LES INFORMATIONS ET LES DONNÉES PERTINENTES
    Compétence Éléments de compétence
    A - Recueillir les faits (type d’ouvrage ; son emplacement et son environnement) 1. Obtenir :
    a. la localisation exacte de l’ouvrage
    b. les renseignements concernant l’usage auquel l’ouvrage est destiné
    c. l’historique et la condition de l’ouvrage (ex. : relevés de dommages)
    d. les renseignements sur les ouvrages de proximité (ex. : dégagements, lignes de propriété, services publics, ouvrages souterrains, profondeur des fondations)
    e. les conditions d’accessibilité (ex. : routes de contournement, services d’urgence, équipements de chantier)
    f. les conditions géotechniques en place
    g. des renseignements sur la présence de contaminants (ex. : hydrocarbures, amiante, plomb)
    h. les études complémentaires (ex. : géotechniques, hydrauliques, arpentage)
    B - Établir les paramètres d’analyse 1. Valider les besoins et les exigences du client
    2. Déterminer les usages prévus de l’ouvrage
    3. Établir les critères de performance
    C. Détailler les contraintes et les limites du projet ayant un lien avec le mandat 1. Établir :
    a. les limites des coûts de réalisation
    b. les délais d’approvisionnement et de livraison
    c. la faisabilité de la construction
    d. la capacité de l’industrie
    e. la disponibilité du site et son accessibilité (ex. : livraison des matériaux, rayons de virage)
    f. les plages horaires de travail
    g. les exigences de sécurité
    h. les exigences environnementales
    i. les exigences d’exploitation
    D. Déterminer les sources potentielles de danger 1. Déterminer les aléas de sécurité liés :
    a. au site (ex. : accessibilité, services publics, matériaux contaminés)
    b. aux usagers
    c. aux ouvrages existants
    d. aux conditions météorologiques
    e. aux conditions hydrauliques
    f. aux conditions géotechniques
    2. Déterminer les aléas liés aux méthodes :
    a. d’exécution (ex. : proximité des autres ouvrages, protection du public)
    b. de construction
    c. de montage
    d. de démolition
    e. de démontage
    E. Interpréter les informations existantes 1. Analyser :
    a. les études (ex. : géotechniques, hydrauliques, environnementales)
    b. les plans des structures et des autres domaines
    c. le dossier historique de l’ouvrage
    d. les relevés d’inspection (ex. : photos, fiches d’inspection, relevés de dommages)
    e. les rapports d’expertise (ex. : géoradar, carottage, potentiel de corrosion)
    f. les données d’instrumentation
    g. les renseignements topographiques
    h. les renseignements sur les services publics
    i. les manuels d’opération des ouvrages
    2. Déterminer les informations manquantes nécessitant des études complémentaires
    3. Effectuer une visite des lieux
    F. Reconnaître les meilleures pratiques et les usages de l’industrie 1. Vérifier :
    a. les pratiques normalisées
    b. les avancées technologiques innovantes
    c. les logiciels et les méthodes de calcul
    d. les choix des matériaux et les équipements de construction
    e. les méthodes de travail et les façons de faire
    DÉTERMINER LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A - Appliquer l’encadrement légal, réglementaire et normatif 1. Appliquer les règles de l’art, y compris :
    a. les lois, les règlements et les directives
    b. les codes et les normes
    c. les guides et les manuels pertinents
    d. les autorisations et les permis requis
    e. les exigences normatives spécifiques du client
    f. les fiches techniques
    B – Élaborer des options 1. Analyser les informations et les données pertinentes
    2. Déterminer les options applicables et réalisables
    3. Analyser les options
    4. Estimer les coûts et les échéanciers
    5. Considérer les autres domaines (ex. : routier, ferroviaire, électrotechnique, services publics)
    6. Déterminer les risques associés aux sources potentielles de danger
    7. Traiter les risques (ex. : élimination, atténuation, prévention)
    8. Documenter les dérogations aux normes et aux critères
    C. Recommander une solution 1. Déterminer les solutions possibles
    2. Préparer des avis et des rapports pour les solutions retenues (ex. : faisabilité, coûts, performances, dérogations)
    3. Présenter les solutions retenues selon les critères de sélection
    4. Convenir de la solution
    CONCEVOIR LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A – Planifier la conception 1. Évaluer la portée technique et le contexte de réalisation
    2. Déterminer les éléments à concevoir
    3. Préciser les activités et les ressources dans un plan de travail
    4. Évaluer si des études particulières et des expertises sont nécessaires
    5. Établir les besoins en contrôle de suivi (ex. : jalons)
    6. Déterminer les processus de vérification (ex. : technique, administratif ; contrôle de la qualité)
    B – Établir les critères de conception 1. Déterminer les charges :
    a. permanentes
    b. transitoires
    c. exceptionnelles (ex. : performance sismique, collision)
    2. Choisir les matériaux
    3. Réaliser les études particulières (ex. : soufflerie [vent, accumulation de neige], verglas, analyses dynamiques, vibration, fatigue, études géotechniques additionnelles)
    C - Intégrer les caractéristiques de la géométrie structurale 1. Valider la géométrie globale de l’ouvrage
    2. Repérer les particularités géométriques ayant une incidence sur le comportement en service, la durabilité des matériaux, la pérennité de l’ouvrage et de ses composantes (ex. : dégagement, gabarit, portée libre, porte-à-faux, asymétrie, irrégularités sismiques)
    3. Intégrer les charges et les contraintes associées à la géométrie
    4. Établir la stabilité latérale (transversale, longitudinale)
    D - Coordonner la conception avec les intervenants concernés 1. Valider l’incidence de la conception sur les autres domaines (ex. : routier, ferroviaire, électrotechnique, services publics)
    2. Fournir :
    a. des recommandations aux autres professionnels sur la portée des travaux
    b. des avis au client sur la portée des travaux, les risques et les conséquences
    3. Convenir des modifications avec les intervenants concernés
    E - Concevoir le système structural 1. Appliquer les méthodes appropriées (ex. : outils d’analyse)
    2. Valider les modèles d’analyse (ex. : conditions limites, propriétés des matériaux)
    3. Sélectionner les cas de charges
    4. Analyser la structure en tenant compte :
    a. des efforts internes (ex. : traction, compression, cisaillement, flexion, torsion)
    b. des conditions d’appui (ex. : réaction, retenu, déplacement, rotation)
    c. des comportements (ex. : déformation, fatigue, vibration, fissuration, ductilité)
    d. des changements volumétriques (ex. : fluage, retrait, effets de température)
    e. de la stabilité (ex. : effets de second ordre)
    f. des étapes de construction
    5. Calculer et dimensionner :
    a. les fondations (ex. : empattements, pieux, colonnes, chevêtres)
    b. les appareils d’appui
    c. le tablier et l’ossature (ex. : poutres, portiques, dalles, assemblages)
    d. les systèmes de contreventements (ex. : diaphragmes, contreventements, assemblages)
    e. les autres équipements (ex. : dispositifs de retenue, supports de lampadaires)
    f. le tunnel (ex. : radier, murs, voûte, joints d’expansion et d’étanchéité)
    g. les murs et ponceaux
    6. Valider la constructibilité et l’entretien liés à la conception
    7. Vérifier la conception (ex. : calculs, hypothèses, formules, critères de conception)
    F - Mettre en plan la structure 1. Mettre en plan :
    a. l’identification, la localisation du projet, et le cartouche complet (ex. : finalité des plans, contribution des ingénieurs, gestion des révisions)
    b. les codes, les normes, les matériaux utilisés
    c. les charges et les critères de conception
    d. l’identification des éléments structuraux
    e. les dimensions, les localisations et les caractéristiques des éléments structuraux
    f. le niveau de détail requis
    g. les éléments existants et les nouveaux (ex. : structure, massif, conduites)
    h. la séquence critique des travaux de construction
    i. les ouvrages temporaires requis pour la construction
    j. les informations complémentaires
    k. les références avec les autres domaines
    l. les révisions finales aux plans
    2. Superviser la mise en plan (ex. : direction et surveillance immédiates)
    3. Coordonner la mise en plan avec les autres domaines (ex. : routier, ferroviaire, électrotechnique, services publics)
    4. Vérifier :
    a. la conformité des plans avec la conception
    b. le contenu des plans (ex. : dimensions, bordereaux d’armature, coupes et références croisées)
    c. la cohérence des plans avec les autres domaines
    G - Produire le devis et le bordereau de paiement 1. Déterminer les sections du devis technique pertinentes au projet
    2. Intégrer les clauses administratives et générales au devis du projet
    3. Préciser dans le devis technique :
    a. l’étendue des travaux
    b. les normes, les spécifications et les règlements applicables au projet
    c. les dessins d’atelier requis
    d. les mesures de contrôle de la qualité
    e. les matériaux et les tolérances
    f. les critères applicables aux ouvrages temporaires
    g. les détails concernant la supervision de la construction, de l’inspection et des essais
    h. les exigences spécifiques envers l’entrepreneur (ex. : délais de préavis, démolition, inspection, séquence des travaux)
    i. la réception provisoire et définitive des travaux à exécuter
    3. Établir :
    a. les exigences d’exécution et les résultats à atteindre
    b. l’échéancier des travaux
    4. Déterminer les modes de paiement
    H - Estimer les coûts 1. Préparer le bordereau de paiement (ex. : les activités à inscrire)
    2. Calculer les quantités de matériaux nécessaires
    3. Estimer :
    a. les ressources matérielles et humaines
    b. les coûts selon les prix de référence (ex. : marché, historique)
    c. le coût total de la structure
    d. la marge d’erreur et les limites de l’estimation
    I - Effectuer la validation finale de conception 1. Vérifier la cohérence entre le devis, le bordereau de paiement et les plans
    2. Consigner la documentation et les activités dans un dossier de conception
    J - Fournir l’assistance technique pour l’appel d’offres 1. Répondre aux questions techniques
    2. Produire les addendas
    3. Analyser les soumissions (ex. : coûts, conformité)
    4. Fournir une recommandation au client
    K - Fournir l’assistance technique pour la réalisation des travaux 1. Vérifier la conformité des dessins d’atelier
    2. Répondre aux questions techniques, aux demandes de substitution et d’équivalence de l’entrepreneur
    3. Fournir des directives techniques
    4. Produire des révisions à la conception
    5. Mettre à jour le dossier de conception
    6. Préparer les plans finaux (incluant les modifications et les changements en cours de réalisation)
    SURVEILLER LA MISE EN ŒUVRE DE LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A - Planifier la surveillance 1. Analyser :
    a. la portée technique et le contexte de réalisation
    b. les documents contractuels
    2. Évaluer le contexte et les particularités du projet avec le concepteur et le client (ex. : rencontres, échanges, documentation)
    3. Analyser l’échéancier de l’entrepreneur
    4. Préparer le plan de surveillance incluant :
    a. les activités et leur criticité
    b. les éléments à surveiller et les points de contrôle
    c. les ressources requises
    5. Établir les besoins en contrôle de la qualité (ex. : laboratoire de contrôle)
    B - Surveiller l’exécution des travaux 1. Appliquer le plan de surveillance
    2. Signaler les situations dangereuses observées
    3. Analyser :
    a. les risques des travaux
    b. la conformité des méthodes de travail
    c. les plans fournis par l’entrepreneur
    4. Diriger des réunions de chantier
    5. Expliquer les étapes critiques de la réalisation des travaux
    6. Vérifier la conformité des travaux aux plans et aux devis
    Actions clés :
  • Tenir un journal de chantier (ex. : suivis des activités de l’entrepreneur et du surveillant)
  • Formuler les avis à l’entrepreneur
  • Fournir les directives techniques
  • Consigner les changements aux plans et aux devis
  • 7. Faire un suivi de l’avancement des travaux et du respect de l’échéancier
    8. Anticiper de façon proactive les problèmes
    9. Circonscrire l’acceptation partielle des travaux
    C - Gérer l’exécution du mandat de surveillance 1. Analyser les coûts des changements apportés aux plans et aux devis
    2. Négocier les changements et leurs coûts
    3. Recommander le paiement des factures progressives
    4. Superviser les interventions du laboratoire de contrôle de la qualité
    5. Traiter les non-conformités relevées par le laboratoire de contrôle de la qualité
    6. Gérer les non-conformités et les changements techniques
    7. Actualiser le plan de surveillance
    D - Fournir l’assistance technique en lien avec la conception 1. Effectuer le suivi des questions techniques et des demandes de substitution et d’équivalence de l’entrepreneur
    2. Produire des avis de changement conformément aux révisions de conception
    E - Terminer la surveillance 1. Rédiger une liste des déficiences observées et des travaux à compléter
    2. Recommander l’acceptation définitive des travaux
    3. Préparer les documents de suivi et de traçabilité reliés à la surveillance :
    a. les attestations de conformité
    b. les rapports de surveillance
    c. les plans finaux du concepteur
    d. les relevés du surveillant
    SOUTENIR L’EXPLOITATION
    Compétence Éléments de compétence
    A - Opérer les structures 1. Tenir à jour l’inventaire
    2. Évaluer l’état des structures (ex. : dommages, capacité)
    3. Maintenir à jour le programme d’inspection
    4. Déceler les risques fonctionnels et structuraux
    5. Mettre à jour l’historique des interventions
    6. Recommander la fréquence des entretiens préventifs
    7. Programmer les interventions de réparation et de remplacement
    B - Planifier une inspection 1. Analyser :
    a. la portée technique et le contexte de réalisation
    b. les documents contractuels
    2. Déterminer les ressources, les qualifications et les permis requis
    3. Établir les besoins concernant le soutien (ex. : équipements d’accès, signalisation)
    4. Détecter les sources potentielles de danger liées aux conditions d’inspection (ex. : travail en hauteur, au-dessus de l’eau, sous la circulation, espace clos)
    5. Établir :
    a. les méthodes d’accès aux éléments des structures (ex. : inspection en nacelles, sur cordes ; passerelles, échelles ; fermetures des voies)
    b. un plan de sauvetage selon les conditions du site
    6. Déterminer les coûts associés
    7. Préparer le plan d’inspection
    C - Inspecter les structures 1. Consigner l’état de la structure (ex. : détériorations, comportement)
    2. Détecter des sources émergentes de danger et des risques
    3. Mettre en place des indicateurs de suivi
    4. Produire des rapports d’inspection
    5. Rédiger des avis techniques (ex. : avis de fissuration)
    6. Fournir des recommandations d’intervention
    D - Évaluer la conformité des structures 1. Évaluer :
    a. l’état de la structure
    b. la capacité portante
    c. la structure en service
    2. Fournir des avis techniques et des autorisations
    3. Autoriser la reprise du service (avec ou sans restriction)


    Le profil s’applique :
    1. aux structures de franchissement (ex. : ponts, viaducs, passerelles)
    2. aux structures de protection de transport (ex. : murs de soutènement, anticollision, antibruit)
    3. aux structures souterraines (ex. : tunnels, ponceaux)
    4. aux structures de signalisation, d’éclairage et de signaux lumineux
    5. aux méthodes de construction, de montage, de démolition et de démontage
    Ce profil de compétences ne s’applique pas :
    1. aux ouvrages temporaires de construction
    2. aux structures pour guider les systèmes de transport (ex. : rails, câbles, appareils de branchement)
    3. aux structures spécifiques (ex. : funiculaires, remontées mécaniques)
    4. aux ouvrages maritimes et côtiers (ex. : ports, écluses, ascenseurs à bateaux, quais, débarcadères, brise-lames, plateformes)
    5. aux structures de retenue et de gestion des eaux (ex. : barrages, évacuateurs de crue, digues)
    6. aux structures de production et de distribution d’énergie (ex. : centrales, éoliennes, lignes de transport)
    7. aux structures de télécommunication (ex. : pylônes, hauts mâts)
    Note : L’ingénieur qui pratique dans le domaine des ponts et structures de transport peut trouver des éléments de compétence pertinents à sa pratique dans les profils de compétences portant sur les ouvrages temporaires, la géotechnique, la structure du bâtiment, le génie municipal, les équipements de levage et la surveillance des travaux.

    Ce contenu était-il utile pour vous?

    Tout à faitEn partiePas du tout

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141