Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilJe suisMembreDéveloppement des compétences professionnellesProtection incendie

    Protection Incendie 

    Publié : août 2018

    Ce profil de compétences est destiné aux ingénieurs pratiquant dans le domaine des systèmes de protection incendie. Ces ingénieurs préparent des études, des plans, des devis, des avis et des rapports techniques. Ils participent à la conception, à l’inspection, à la surveillance des travaux, à la mise à l’essai, à l’entretien et à l’exploitation des systèmes.

    À ce jour, l’Ordre a publié deux documents de référence se rapportant à la protection incendie :

  • Processus de conception des systèmes de gicleurs automatiques
  • Lignes directrices concernant la préparation de devis de performance pour les systèmes de gicleurs automatiques
  • Pour consulter la liste des secteurs d'activités visés par ce profil, cliquez ici.

     

    ÉTABLIR LE MANDAT
    Compétence Éléments de compétence
    A - Définir les besoins et les attentes 1. Définir :
    a. le contexte du mandat
    b. le besoin réel
    c. les intrants (ex. : documents à fournir par le client)
    d. les livrables (ex. : études d’ingénierie, plans et devis)
    e. les échéanciers
    f. les honoraires (ex. : mode de rémunération)
    g. l’étendue du mandat (ex. : ingénierie, surveillance des travaux)
    h. les exclusions du mandat
    i. les conditions de modification du mandat
    2. Tenir compte :
    a. du type de contrat (ex. : partenariat public-privé, clés en main, traditionnel)
    b. du type de client (ex. : promoteur, propriétaire, entrepreneur, gestionnaire)
    c. des besoins futurs (ex. : agrandissement, flexibilité)
    d. des conditions du site (ex. : alimentation en eau, environnement)
    e. du phasage du projet, des étapes et des délais
    f. de l’enveloppe budgétaire
    g. de la disponibilité et de la compétence des ressources
    h. de la logistique de mise en œuvre
    i. du niveau de compréhension technique et d’implication des intervenants du projet
    j. des programmes fonctionnels et techniques
    k. de l’accessibilité aux systèmes et aux équipements
    l. de la disponibilité de l’information technique portant sur un système existant
    3. Définir les exigences :
    a. de protection (ex. : contrôler, circonscrire, éteindre le feu)
    b. de fiabilité (ex. : redondance des systèmes)
    c. de durabilité
    d. économiques (ex. : coûts de construction par rapport à l’entretien)
    e. environnementales
    f. de mise en œuvre (ex. : livraison)
    4. Déterminer les intervenants (ex. : assureur du client ; usagers ; services publics [service incendie, service d’eau] ; municipalité ; instances gouvernementales ; ressources en matière de santé, sécurité et environnement [SSE] ; ressources professionnelles ; sous-traitants ; fournisseurs autorisés)
    B - Préciser l’encadrement légal, réglementaire et normatif 1. Déterminer :
    a. les autorités ayant juridiction
    b. les lois, règlements, codes, normes, directives, guides, fiches techniques applicables
    c. les règles de l’art (ex. : usages et bonnes pratiques)
    d. les standards utilisés (ex. : commissions scolaires, ministères)
    e. les autorisations et les permis requis
    f. les normes corporatives applicables (ex. : assureurs, entreprises)
    C - Convenir du mandat 1. Évaluer les honoraires d’ingénierie
    2. Convenir des échéanciers, des livrables, des inclusions et des exclusions
    3. Sélectionner les ressources et les services complémentaires requis (ex. : essais d’écoulement, expertises)
    4. Convenir des informations, des services et des exigences qui relèvent du client (ex. : location d’équipements, accès aux locaux, personnes-ressources)
    5. Évaluer la pertinence d’utiliser un devis de performance
    6. Informer le client des avantages et des inconvénients du devis de performance
    7. Soumettre l’offre de service ou la proposition de travail
    8. Convenir des mécanismes de modification du contrat (ex. : nouveaux échéanciers, honoraires, livrables)
    9. Formaliser le mandat écrit (ex. : bons de commande, contrats, changements)
    10. Valider la conformité du mandat (revue de mandat)
    RECHERCHER LES INFORMATIONS ET LES DONNÉES PERTINENTES
    Compétence Éléments de compétence
    A - Établir les paramètres d’analyse 1. Valider les besoins et les exigences :
    a. du client
    b. du propriétaire
    c. des usagers
    d. de l’assureur du client
    e. du service incendie
    f. du service d’eau
    g. du manufacturier
    h. de l’architecte (ex. : étude de codes)
    i. des autorités ayant juridiction
    j. environnementales
    B - Déterminer les caractéristiques spécifiques de l’ouvrage à protéger (ex. : bâtiment, structure, système, procédé, équipement) 1. Considérer les caractéristiques de l’ouvrage, y compris :
    a. l’aire du bâtiment, sa hauteur et le nombre d’étages
    b. le type de construction (ex. : combustible, incombustible)
    c. le type de structure (ex. : acier, béton, bois)
    d. l’architecture (ex. : vides de construction, ouvertures, plafonds)
    e. les espaces non chauffés sujets au gel
    f. la nécessité de protections particulières (ex. : compartimentation, gicleurs de fenêtres, les chutes à linges et à déchets)
    g. les risques inhérents du procédé et de l’équipement
    h. les conséquences d’une interruption de production
    i. l’espace disponible pour les équipements
    j. les systèmes existants
    k. les équipements à protéger
    l. les produits et les matériaux à protéger
    2. Considérer les ressources disponibles :
    a. le temps de réponse du service incendie
    b. la capacité d’intervention (ex. : équipement, effectifs)
    3. Considérer les caractéristiques du site :
    a. les risques dus au voisinage
    b. l’accessibilité à l’ouvrage
    c. la qualité de l’eau (ex. : présence de bactéries, acidité)
    d. les emplacements des bornes incendie
    e. le type d’alimentation en eau (ex. : réservoir, réseau d’aqueduc, cours d’eau)
    f. l’emplacement et la configuration du réseau d’alimentation en eau
    g. le diamètre des tuyaux et leur facteur de rugosité
    h. la capacité du réservoir (ex. : hauteur, volume)
    i. les fluctuations saisonnières, ponctuelles et les éventuelles baisses de pression
    C. Déterminer les sources potentielles de danger 1. Déterminer la méthodologie de mise en œuvre
    2. Déterminer les sources potentielles de danger dues :
    a. à la pression surélevée (ex. : bâtiments de grande hauteur)
    b. aux fuites d’eau et au gel
    c. à l’asphyxie (ex. : fumée, systèmes de CO2)
    d. à la visibilité
    e. à la fiabilité de l’alimentation électrique
    f. à la fiabilité de l’alimentation en eau
    g. à la contamination
    h. aux blessures corporelles
    i. aux dommages matériels
    D. Considérer les informations existantes 1. Considérer les recommandations des études portant sur :
    a. la capacité hydraulique des systèmes existants
    b. la conformité des systèmes existants
    c. la faisabilité
    d. les conceptions alternatives
    e. les solutions de rechange aux exigences
    2. Interpréter :
    a. les documents pertinents (ex. : plans et rapports d’inspection)
    b. les plans des disciplines connexes (ex. : architecture ; ingénierie civile, des structures, mécanique, électrique)
    c. les renseignements sur les services publics
    d. les relevés (ex. : photos, esquisses)
    e. les rapports d’expertise et les études
    f. les dessins d’atelier et de fabrication
    g. les besoins des usagers et des opérateurs du bâtiment
    h. les rapports d’évènements
    3. Tenir compte:
    a. de la capacité d’alimentation en eau
    b. des risques sismiques du site
    c. de la capacité de rétention d’eau
    d. de la combustibilité du bâtiment
    e. du type de bâtiment et de son historique
    f. des mesures différentes
    E. Considérer les meilleures pratiques et les usages de l’industrie 1. Tenir compte :
    a. de la capacité des entrepreneurs locaux
    b. de la disponibilité des matériaux et des équipements
    c. de la collaboration entre les intervenants des disciplines connexes
    d. de la méthodologie de travail des intervenants
    F. Considérer les contraintes et les limites (ex. : techniques, économiques) 1. Tenir compte :
    a. des exigences de sécurité
    b. des limites budgétaires
    c. des échéanciers
    d. de la disponibilité du site et de son accessibilité
    e. de la séquence des travaux
    f. des plages horaires de travail (ex. : travail de nuit, de jour)
    g. du maintien de la protection (ex. : extincteurs portatifs, boyaux incendie, service des incendies, rondes de surveillance, gicleurs temporaires)
    DÉTERMINER LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A - Appliquer l’encadrement réglementaire et les exigences 1. Appliquer :
    a. les lois, règlements, codes, normes, directives, guides, fiches techniques
    b. les règles de l’art (ex. : usages et bonnes pratiques)
    c. les standards utilisés (ex. : commissions scolaires, ministères)
    d. les normes corporatives et les exigences particulières du client
    e. les demandes et les exigences de l’assureur
    B - Évaluer les solutions 1. Compléter l’analyse des informations et des données pertinentes concernant :
    a. les critères de conception et d’analyse de risques
    b. le type de systèmes (ex. : systèmes sous air, sous eau)
    c. le type de réseaux (ex. : haute pression, basse pression, système maillé, ramifié, bouclé)
    2. Déterminer les solutions applicables et réalisables
    3. Vérifier la faisabilité des solutions
    4. Analyser les solutions potentielles (calculs, croquis, dimensionnements, coûts)
    5. Collaborer avec les intervenants des disciplines connexes
    C - Traiter les risques techniques 1. Réduire le plus possible les sources potentielles de danger
    2. Évaluer l'acceptabilité des risques
    3. Établir :
    a. les mesures de mitigation (élimination, atténuation, prévention)
    b. les marges de sécurité
    4. Coordonner les éléments contraignants avec les autres disciplines
    D. Recommander une solution 1. Préparer des études, des avis et des rapports :
    a. de capacité hydraulique
    b. de conformité
    c. de faisabilité
    d. concernant les options de conception
    e. concernant les solutions alternatives (ex. : mesures équivalentes ou différentes)
    f. d’analyse de risques
    g. concernant les avantages et les inconvénients des solutions possibles
    2. Présenter les solutions retenues
    3. Convenir de la solution retenue
    CONCEVOIR LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A – Concevoir des systèmes de protection d’incendie à base d’eau 1. Établir les types et le nombre de systèmes ainsi que leur emplacement (ex. : sous eau, sous air, préaction, déluge, antigel, canalisation incendie)

    Actions clés :
  • Valider le zonage et les superficies maximales protégées par type de système
  • Évaluer les contraintes des différents systèmes (ex. : volume d’air maximal, nombre maximal de gicleurs d’un système sous air ou préaction)
  • Déterminer la forme des réseaux (ex. : système ramifié, bouclé, maillé)
  • Déterminer les aires à protéger
  • 2. Réserver les espaces requis pour les systèmes établis et leurs réseaux de tuyauterie, y compris :
    a. l’entrée d’eau
    b. les dispositifs antirefoulement
    c. le local de la pompe incendie
    d. le passage de la tuyauterie
    e. les dispositifs de contrôles et d’alarmes
    f. les raccords pompiers
    3. Appliquer les critères de conception, y compris :
    a. les différents niveaux de risques (ex. : faible, ordinaire, élevé)
    b. les conditions d’entreposage (ex. : méthode et hauteur d’entreposage, espace libre)
    c. les densités d’arrosage et les surfaces de contrôle minimales (ex. : pulvérisation, Control Mode Density Application [CMDA])
    d. les pressions et le nombre de gicleurs minimaux (ex. : Control Mode Specific Application [CMSA], Early Suppression Fast Response [ESFR])
    4. Sélectionner les gicleurs appropriés en tenant compte de leurs emplacements (ex. : obstructions) et des différentes caractéristiques (ex. : fini, sensibilité, température, orientation)

    5. Coordonner le parcours de la tuyauterie et la position des gicleurs avec les autres disciplines

    6. Sélectionner les méthodes de calculs hydrauliques appropriées (ex. : densité et aire d’application, pièce la plus exigeante)

    7. Déterminer les débits supplémentaires pour :
    a. les allocations des boyaux d’incendie
    b. les gicleurs de fenêtres et de rayonnage
    c. l’eau domestique et l’eau de procédé

    8. Déterminer la localisation, le débit et la pression minimum requis aux prises de refoulement et aux robinets incendie armés

    9. Concevoir des systèmes à mousse

    Actions clés :
  • Sélectionner les équipements appropriés (ex. : types de gicleurs, de canons, de buses)
  • Évaluer les besoins de captation et de rétention
  • Sélectionner les réservoirs et les pompes incendie appropriés selon le type de système retenu
  • Intégrer les systèmes à l’ouvrage
  • B – Concevoir des systèmes de pompes incendie 1. Déterminer :
    a. la source d’alimentation de la pompe (ex. : diesel, électrique)
    b. le type de pompe (ex. : horizontale, verticale, turbine)
    c. les caractéristiques et le nombre de pompes (ex. : pression, débit, nécessité de redondance)
    d. l’accessibilité, la position et l’aménagement du local
    e. les méthodes d’essais de pompes
    f. les risques potentiels reliés aux essais (ex. : drainage insuffisant, blessures)
    g. l’alimentation en eau
    h. les limiteurs de pression (ex. : dispositifs de limitation de pression sur le moteur de pompe [PLD])
    C - Concevoir l’installation des extincteurs portatifs et mobiles 1. Valider selon le type de système :
    a. le risque à protéger
    b. le type d’agent d’extinction (ex. : à poudre, à dioxyde de carbone)
    c. les surfaces à protéger
    d. les distances à parcourir
    e. la localisation des équipements
    D - Concevoir des systèmes spéciaux (ex. : agents spéciaux, à poudre, à brume) 1. Valider selon le type de système :
    a. le risque à protéger
    b. la superficie et les volumes à protéger
    c. l’étanchéité de la pièce
    d. la localisation des équipements
    e. les services auxiliaires
    2. Considérer l’évacuation des agents spéciaux
    E - Concevoir des dispositifs parasismiques 1. Établir la nécessité d’avoir des dispositifs parasismiques
    2. Effectuer les calculs parasismiques
    3. Sélectionner les dispositifs
    4. Localiser sur plan les dispositifs
    F - Concevoir les contrôles pour des systèmes de protection incendie (ex. : préaction) 1. Localiser les composantes du système alarme incendie
    2. Établir les séquences de contrôle et de déclenchement des fonctions auxiliaires
    3. Sélectionner le mode de gestion du système (ex. : autonome)
    4. Déterminer les dispositifs d’avertisseurs locaux
    5. Entrebarrer les divers systèmes
    G - Effectuer des calculs hydrauliques 1. Appliquer les paramètres de calcul selon le type de systèmes, y compris :
    a. les zones de calcul appropriées
    b. le nombre de gicleurs à inclure
    c. les prises de refoulement et les boyaux à considérer
    2. Indiquer sur un plan de référence les points de calcul
    3. Établir les intrants selon les méthodes de calcul utilisées :
    a. le type de tuyauterie (ex. : CPVC, acier)
    b. le diamètre et la longueur de la tuyauterie
    c. le facteur de rugosité
    d. les composantes restrictives (ex. : clapets de retenue, valves, raccords)
    e. la hauteur des gicleurs et des boyaux
    f. les résultats d’essai d’écoulement d’eau
    g. le facteur K des gicleurs
    h. la densité et la pression minimum requises
    i. les surfaces couvertes par gicleur
    j. l’allocation des débits
    k. la marge de sécurité
    4. Valider les calculs
    5. Optimiser la configuration des systèmes
    H - Produire les documents d’ingénierie 1. Préparer les plans, y compris :
    a. la liste des plans
    b. la légende
    c. les notes
    d. le plan d’implantation
    e. les vues en plan
    f. les coupes
    g. les schémas
    h. les détails pertinents au projet
    i. les critères de conception
    j. le résultat des calculs
    k. la finalité des plans (ex. : pour approbation, soumission, construction)
    2. Décrire dans le devis, notamment :
    a. la nature des travaux à réaliser
    b. les codes et normes applicables
    c. les critères de conception
    d. la qualité des matériaux et des produits
    e. l’homologation requise
    f. la qualité de la réalisation de l’ouvrage (ex. : installation, raccordement, programmation, mise en marche, documentation)
    g. les exigences de réalisation (ex. : travaux de nuit, travaux dans l’amiante, bâtiment existant)
    h. les dessins d’atelier à produire pour approbation
    i. les essais
    j. la finalité du devis (Note : Un devis de performance ne peut être délivré pour construction)
    I - Estimer les coûts 1. Établir les contingences et le degré de précision
    2. Calculer les quantités de matériaux et d’équipements nécessaires
    3. Évaluer la main-d’œuvre requise
    4. Établir les prix à partir de l’information du marché
    J - Fournir l’assistance technique pour l’appel d’offres 1. Répondre aux questions techniques
    2. Produire les addenda
    3. Analyser les soumissions (ex. : coûts, conformité)
    4. Présenter les recommandations au client
    SURVEILLER LA MISE EN ŒUVRE DE LA SOLUTION
    Compétence Éléments de compétence
    A - Planifier la surveillance 1. Évaluer la portée technique et le contexte de la réalisation du projet
    2. Valider la surveillance et les honoraires prévus au mandat
    3. Déterminer les éléments à surveiller
    4. Préciser les activités et leur importance
    5. Déterminer les ressources requises et leurs implications selon l’avancement des travaux
    6. Préparer le plan de surveillance
    7. Établir les besoins en contrôle de la qualité (ex. : laboratoire de contrôle)
    B - Surveiller les travaux 1. Vérifier la conformité des dessins d’atelier
    2. Analyser les demandes de substitution et d’équivalence de l’entrepreneur
    3. Commenter l’échéancier de l’entrepreneur
    4. Expliquer les étapes critiques de la réalisation des travaux
    5. Fournir les directives requises
    6. Produire les avis de changement
    7. Négocier les coûts des changements apportés aux plans et aux devis
    8. Recommander le paiement progressif des factures après une visite
    9. Mettre à jour les calculs et les plans
    10. Traiter les non-conformités relevées
    11. Signaler les situations dangereuses observées au chantier
    12. Inspecter les travaux sur le site
    13. Vérifier la conformité des travaux aux plans et devis
    14. Faire un suivi de l’avancement des travaux
    15. Traiter les changements techniques
    16. Rédiger des rapports de visite, une liste de déficiences observées et des travaux à compléter
    17. Recommander l’acceptation provisoire des travaux en fonction du mandat et des éléments observés
    18. Diriger des réunions de chantier
    C - Mettre en service 1. Déterminer les points de contrôle des mises en service
    2. Préparer le programme d’essais intégrés de systèmes
    3. Appliquer le programme d’essais intégrés de systèmes
    4. Commenter les rapports de mises en service et d’intégration
    D - Terminer la surveillance 1. Recommander l’acceptation définitive des travaux
    2. Valider :
    a. les attestations de conformité
    b. les documents finaux
    c. les manuels
    SOUTENIR L’EXPLOITATION
    Compétence Éléments de compétence
    A. Réaliser l’inspection, l’entretien et la mise à l’essai 1. Appliquer les programmes d’inspection, d’entretien et de mise à l’essai
    2. Faire les suivis historiques (ex. : source d’eau, pompe incendie, usage)
    3. Relever les détériorations
    4. Valider si des remises aux normes sont requises
    5. Détecter des sources émergentes de danger et de risques (ex. : bris, changement d’usage)
    6. Mettre en place des indicateurs de suivi
    7. Produire :
    a. des rapports d’inspection incluant des recommandations d’intervention
    b. une estimation des coûts liés aux recommandations
    B. Gérer les risques techniques en continu 1. Analyser périodiquement les modifications pouvant influer sur les risques
    2. Ajuster les objectifs et les programmes
    3. Traiter les risques
    C. Désaffecter et démanteler 1. Préparer un scénario de transition
    2. Élaborer le plan d’action et les procédures
    3. Superviser les procédures
    4. Confirmer le retrait de l’équipement
    5. Tenir compte de l’intégrité des séparations coupe-feu
    6. Gérer les matières résiduelles et les contaminants (ex. : halon, glycol)


    De nombreux domaines d’activités sont concernés par la protection incendie, entre autres :
    1. les assurances
    2. la construction
    3. l’expertise technico-légale
    4. le génie-conseil
    5. la gestion immobilière
    6. le secteur manufacturier
    7. la réglementation
    8. les services municipaux
    9. le secteur résidentiel
    10. le secteur commercial
    11. le secteur institutionnel
    12. le secteur industriel
    Ce profil de compétences s’applique notamment aux éléments suivants :
    1. les systèmes de protection d’incendie à base d’eau (ex. : systèmes sous eau, sous air, déluge, préaction)
    2. les systèmes de pompes incendie
    3. l’alimentation en eau
    4. les systèmes spéciaux (ex. : mousse, agents spéciaux, à brume, à poudre)
    5. les dispositifs parasismiques
    6. les contrôles des systèmes de protection incendie
    Les éléments suivants sont complémentaires à ce profil :
    1. les systèmes d’alarme incendie
    2. les travaux de génie civil
    3. les compartimentations coupe-feu
    Note : L’ingénieur exerçant dans le domaine de la protection incendie peut trouver des éléments de compétence pertinents à sa pratique dans les profils de compétences portant sur la mécanique du bâtiment, l’électricité du bâtiment, les systèmes d’alarme incendie, la structure du bâtiment, la surveillance des travaux et le génie municipal.

    Ce contenu était-il utile pour vous?

    Tout à faitEn partiePas du tout

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141