Ordre des ingénieurs du Quebec
Lancer la recherche

Rechercher :

    OIQ_InternetAccueilJe suisMembreDéveloppement des compétences professionnellesStructure du Batîment

    Structure du bâtiment 

    Publié : avril 2018

    Ce profil de compétences est destiné aux ingénieurs qui préparent des études et qui font la conception, l’inspection et la surveillance des travaux dans le domaine de la structure du bâtiment.

    Pour consulter les secteurs d’application et les éléments spécialisés visés par ce profil cliquez ici.

     

    ÉTABLIR LE MANDAT
    Compétences Éléments de compétence
    A. Définir les besoins et les attentes 1. Définir :
    a. le contexte du mandat
    b. le besoin réel
    c. les intrants (ex. : documents à fournir par le client, esquisses d’architecture)
    d. les livrables (ex. : études d’ingénierie, plans et devis)
    e. l’échéancier
    f. les honoraires (ex. : mode de rémunération)
    g. l’étendue du mandat (ex. : ingénierie, surveillance)
    h. les exclusions du mandat
    i. les mécanismes de modification du mandat (ex. : échéanciers, livrables, honoraires)
    2. Tenir compte :
    a. des conditions du site (ex. : environnement, géotechnique ; bâtiments adjacents)
    b. du phasage du projet
    c. de l’enveloppe budgétaire
    d. de la disponibilité et de la compétence des ressources
    e. de la logistique de mise en œuvre
    f. du niveau de compréhension technique et d’implication des intervenants du projet
    g. des programmes fonctionnels et techniques
    3. Définir les exigences :
    a. de performance (ex. : contrôle de vibration)
    b. de durabilité
    c. économiques (ex. : coût de construction par rapport à l’entretien)
    d. environnementales (ex. : LEED)
    e. de mise en œuvre (ex. : livraison, compatibilité avec les structures existantes)
    4. Déterminer les intervenants du client (ex. : les usagers, les voisins, les services publics, la municipalité, les instances gouvernementales, les ressources en matière de santé, sécurité et environnement (SSE), les ressources professionnelles, les sous-traitants et les fournisseurs autorisés)
    B. Préciser l’encadrement légal, réglementaire et normatif 1. Établir l’autorité ayant juridiction
    2. Déterminer :
    a. les règles de l’art applicables (lois, règlements, codes, normes, directives, guides, fiches techniques, usages et bonnes pratiques)
    b. les standards utilisés (ex. : Hydro-Québec, commissions scolaires, ministères)
    c. les autorisations et les permis requis à l’égard des incidences de l’ouvrage sur les propriétés adjacentes (ex. : accumulation de neige, reprise en sous-œuvre, tirant d’ancrage sur une propriété voisine)
    C. Convenir du mandat 1. Évaluer les honoraires d’ingénierie
    2. Convenir de l’échéancier, des honoraires, des livrables et des exclusions
    3. Sélectionner les ressources et les services complémentaires requis
    4. Convenir des informations et des services relevant du client
    5. Soumettre l’offre de services ou la proposition de travail
    6. Convenir des mécanismes de modification du contrat (ex. : nouveaux échéanciers, honoraires, livrables)
    7. Formaliser le mandat écrit (ex. : bons de commande, contrats, changements)
    8. Valider la conformité du mandat (revue de mandat)
    RECHERCHER LES INFORMATIONS ET LES DONNÉES PERTINENTES
    Compétences Éléments de compétence
    A. Établir les paramètres d’analyse 1. Valider les besoins et les exigences du client
    2. Établir :
    a. les critères de performance (ex. : flèches, déformations, vibrations admissibles)
    b. le niveau de performance sismique (ex. : ductilité)
    3. Déterminer les exigences environnementales (ex. : LEED, développement durable)
    4. Définir les besoins particuliers en géotechnique
    B. Recueillir les faits (emplacement et environnement du bâtiment) 1. Obtenir :
    a. l’emplacement géographique du bâtiment proposé
    b. les renseignements sur les ouvrages de proximité (ex. : hauteur, profondeur des fondations, ligne de propriété, ouvrages souterrains, niveaux et grandeurs des toits)
    c. les conditions géotechniques et environnementales en place (ex. : profondeur du roc, potentiel de liquéfaction, contaminants)
    d. les conditions d’accessibilité
    e. la catégorie de risque du bâtiment
    f. les usages du bâtiment
    g. les irrégularités parasismiques
    h. les degrés de résistance au feu requis
    2. Effectuer les relevés pertinents
    C. Déterminer les sources potentielles de danger et les risques 1. Déterminer la méthodologie de mise en œuvre
    2. Déterminer les risques associés :
    a. au site (ex. : conduite de gaz souterraine)
    b. aux activités du bâtiment (ex. : travaux lorsque le bâtiment est occupé)
    c. aux ouvrages et activités de proximité
    d. aux structures existantes
    D. Traiter les informations existantes 1. Appliquer les recommandations des études géotechniques et de caractérisation des sols (contamination)
    2. Interpréter les esquisses et les plans de structure
    3. Consulter :
    a. les esquisses et les plans des autres domaines (ex. : ingénierie, architecture)
    b. les renseignements sur les services publics
    c. les renseignements topographiques
    d. les relevés (ex. : photos, esquisses)
    e. les rapports d’expertise et les études
    f. les dessins d’atelier et de fabrication
    g. les usagers et les opérateurs du bâtiment
    E. Intégrer les meilleures pratiques et les usages de l’industrie 1. Tenir compte :
    a. de la disponibilité des entrepreneurs locaux
    b. de la disponibilité des matériaux et des équipements
    c. de l’arrimage entre les différents corps de métier
    F. Intégrer les contraintes, limites ou opportunités (ex. : techniques, économiques) 1. Tenir compte :
    a. des exigences de sécurité
    b. des limites budgétaires
    c. de l’échéancier
    d. des limites et les capacités des entrepreneurs
    e. de la disponibilité et de l’accessibilité du site
    f. des plages horaires de travail
    g. du développement d’expertise (ex. : Building information management [BIM])
    h. des subventions (ex. : bois d’ingénierie)
    DÉTERMINER LA SOLUTION
    Compétences Éléments de compétence
    A. Appliquer l’encadrement réglementaire et les exigences 1. Appliquer :
    a. les règles de l’art (lois, règlements, codes, normes, directives, guides, fiches techniques, usages et bonnes pratiques)
    b. les standards requis (ex. : Hydro-Québec, commissions scolaires)
    c. les exigences particulières du client (ex. : LEED, BIM)
    B. Évaluer les solutions 1. Analyser les informations et les données pertinentes
    2. Déterminer les solutions applicables et réalisables
    3. Vérifier la constructibilité des solutions
    4. Analyser les solutions (calculs, croquis, dimensionnements, coûts)
    5. Considérer les autres domaines
    C. Traiter les risques techniques 1. Éliminer les sources potentielles de danger
    2. Évaluer l'acceptabilité des risques
    3. Établir des mesures de mitigation (élimination, atténuation, prévention)
    D. Recommander une solution 1. Formuler les solutions possibles
    2. Préparer des avis et des rapports pour les solutions retenues
    3. Présenter les solutions retenues
    4. Convenir de la solution
    CONCEVOIR LA SOLUTION
    Compétences Éléments de compétence
    A. Établir les charges de conception 1. Déterminer :
    a. les charges dues à l’usage
    b. les charges dues aux équipements
    c. les charges permanentes
    d. les paramètres climatiques (ex. : neige, pluie, vent)
    e. les paramètres thermiques
    f. les paramètres sismiques
    g. les charges dues à la pression des sols
    h. les charges hydrostatiques
    i. les charges temporaires (ex. : construction)
    j. les charges particulières (ex. : déflagration, ponts roulants; d’impact)
    2. Établir le besoin d’études particulières et d’expertises (ex. : soufflerie [vent et accumulation de neige], analyse dynamique élaborée, vibration, étude géotechnique complémentaire)
    B. Intégrer les caractéristiques géométriques du bâtiment 1. Déterminer les incidences du concept architectural et des particularités géométriques sur la conception de la structure

    Actions clés :
  • Repérer les éléments pertinents pouvant avoir une incidence (ex. : dégagement, gabarit, portée libre, hauteur interétage, circulation verticale, porte-à-faux, asymétrie, décrochement)
  • Déterminer les différents types d’incidence (ex. : irrégularités sismiques, comportement en service, reprise en sous-œuvre, neige sur les toits des bâtiments adjacents, durabilité des matériaux, pérennité de l’ouvrage et de ses composantes)
  • 2. Intégrer les charges thermiques, climatiques et sismiques associées à la géométrie du bâtiment
    3. Établir une trame structurale et le positionnement des contreventements
    C. Intégrer les éléments architecturaux 1. Valider l’impact :
    a. du système de résistance au feu (ex. : coupe-feu, protection incendie)
    b. du concept de cloisons
    c. de l’enveloppe extérieure
    d. des systèmes d’imperméabilisation
    e. de l’isolation thermique
    2. Valider la conformité d’une transformation proposée à un bâtiment existant

    Actions clés :
  • Valider les exigences de la partie 10 du Code de construction du Québec
  • Déterminer le système structural de résistance aux efforts gravitaires (ex. : types de charpente)
  • Déterminer le type et l’envergure de la transformation
  • Déterminer le système de résistance aux efforts latéraux (ex. : contreventements, autres éléments rigides)
  • Analyser les types d’interventions requis pour satisfaire au concept architectural
  • 3. Présenter des recommandations à l’architecte sur la portée des travaux et les restrictions réglementaires
    4. Présenter des avis au client sur la portée des travaux et les restrictions réglementaires
    5. Proposer des modifications appropriées
    D. Intégrer les éléments des autres domaines 1. Valider l’impact :
    a. des systèmes électromécaniques (ex. : poids, position, dimension, vibrations)
    b. des éléments de levage (ex. : ponts roulants)
    c. des procédés
    d. des ouvertures et des percements
    2. Présenter des recommandations aux autres professionnels sur la portée des travaux et les restrictions réglementaires
    3. Présenter des avis au client sur la portée des travaux et les restrictions réglementaires
    4. Proposer des modifications appropriées
    E. Déterminer le système structural incluant les fondations 1. Déterminer :
    a. les systèmes de fondation
    b. les systèmes de résistance aux charges gravitaires
    c. les systèmes de résistance aux efforts latéraux
    d. les éléments porteurs
    e. les contreventements et les diaphragmes
    f. les éléments de transfert
    F. Établir le cheminement des efforts 1. Établir le cheminement des charges gravitaires jusqu’au sol d’assise
    2. Valider la continuité de la descente des charges gravitaires jusqu’au sol d’assise
    3. Établir le cheminement des efforts latéraux jusqu’au sol d’assise
    4. Valider la continuité des efforts latéraux jusqu’au sol d’assise
    5. Tenir compte des rigidités relatives et de la compatibilité des déformations
    G. Établir le processus de conception 1. Sélectionner les méthodes appropriées et les outils d’analyse et de conception
    2. Établir le partage de la conception détaillée des éléments spécifiques (ex. : fermes, poutrelles, assemblage des charpentes métalliques, éléments préfabriqués, pieux, système de soutènement des terres, ancrages parasismiques des éléments non structuraux)
    3. Définir :
    a. les étapes du processus de conception (ex. : dossiers préliminaires, d’exécution)
    b. une méthode de vérification
    H. Concevoir le système structural 1. Appliquer les charges sur le système structural et calculer les efforts (ex. : gravitaires, latéraux) pour :
    a. la résistance aux efforts
    b. la résistance au feu
    c. les déformations
    d. la stabilité
    e. les vibrations
    f. la fatigue
    g. le fluage
    h. le retrait
    i. la fissuration
    j. la ductilité
    k. les effets de température (contraction, dilatation)
    l. le dimensionnement par capacité pour les exigences sismiques
    m. les étapes de la construction (ex. : stabilité temporaire)
    2. Calculer et dimensionner les éléments de la structure :
    a. les fondations (ex. : empattements, murs de soutènement, pieux)
    b. les éléments porteurs (ex. : planchers, colonnes, fermes)
    c. les systèmes de résistance aux efforts latéraux (ex. : diaphragmes, murs de cisaillement, contreventements)
    d. les éléments secondaires (ex. : linteaux, métaux ouvrés, cloisons)
    e. les assemblages
    f. les éléments préfabriqués (ex. : panneaux de béton, murs rideaux, poutrelles, fermes de bois)
    I. Produire le devis technique 1. Déterminer les sections du devis pertinentes au projet
    2. Déterminer :
    a. l’étendue des travaux
    b. les normes, les spécifications, les règlements applicables au projet
    c. les dessins d’atelier requis
    d. le contrôle de la qualité
    e. les matériaux et les tolérances
    f. les critères applicables aux ouvrages temporaires
    g. la supervision de la construction, de l’inspection et des essais
    h. les exigences relatives aux préavis d’inspection à être délivrés par l’entrepreneur
    i. les autres exigences spécifiques (ex. : séquence, précontrainte)
    3. Établir les exigences d’exécution et les résultats à atteindre
    4. Vérifier la cohérence entre les plans et les devis
    J. Mettre en plan le système structural 1. Intégrer aux plans :
    a. les codes et les normes utilisés
    b. les charges et les critères de conception
    c. la nomenclature, les dimensions, les localisations et les caractéristiques des éléments structuraux
    d. le niveau de détail requis
    e. les éléments existants (ex. : structure, massif, conduite)
    f. la séquence critique des travaux de construction
    g. les éléments secondaires à la construction (ex. : soutènement temporaire des terres, étaiement temporaire)
    h. les critères de conception des éléments spéciaux (ex. : assemblages, pieux)
    i. les informations complémentaires (ex. : provision pour agrandissement)
    2. Différencier les éléments existants et nouveaux
    3. Coordonner les activités avec les autres domaines
    4. Superviser la mise en plan
    5. Vérifier les plans

    Actions clés :
  • Valider que la mise en plan respecte la conception
  • Valider la cohérence des renseignements inscrits (ex. : entre les plans, le devis et les études)
  • K. Estimer les coûts 1. Établir les contingences et le degré de précision (10-20%)
    2. Calculer les quantités de matériaux nécessaires
    3. Évaluer la main d’œuvre requise
    4. Établir les prix à partir de l’information du marché
    L. Fournir l’assistance technique pour l’appel de soumissions 1. Répondre aux questions techniques
    2. Produire les addendas
    3. Analyser les soumissions (ex. : coûts, conformité)
    4. Présenter une recommandation au client
    SURVEILLER LA MISE EN ŒUVRE DE LA SOLUTION
    Compétences Éléments de compétence
    A. Planifier la surveillance 1. Maîtriser la portée technique et le contexte de réalisation
    2. Déterminer les éléments à surveiller et les points de contrôle
    3. Préciser les activités et leur importance
    4. Déterminer les ressources requises
    5. Préparer le plan de surveillance
    6. Établir les besoins en contrôle de la qualité (ex. : laboratoire de contrôle)
    B. Fournir des services en cours de construction à partir du bureau 1. Vérifier la conformité des dessins d’atelier
    2. Analyser les demandes de substitution et d’équivalence de l’entrepreneur
    3. Commenter l’échéancier de l’entrepreneur
    4. Fournir des directives
    5. Produire des avis de changement
    6. Analyser les coûts des changements apportés aux plans et aux devis
    7. Négocier le coût des changements
    8. Recommander le paiement des factures progressives
    9. Mettre à jour le dossier (notes de calculs et plans)
    10. Traiter les non-conformités relevées par le surveillant et le laboratoire en matériaux
    C. Fournir des services en cours de construction au chantier 1. Appliquer le plan de surveillance
    2. Signaler les situations dangereuses observées
    3. Expliquer les étapes critiques de la réalisation des travaux
    4. Inspecter les travaux sur le site
    5. Vérifier la conformité des travaux aux plans et aux devis
    6. Faire un suivi de l’avancement des travaux
    7. Traiter les non-conformités et les changements techniques
    8. Rédiger des rapports de visite, une liste de déficiences observées et des travaux à compléter
    9. Circonscrire l’acceptation provisoire des travaux en fonction du mandat et des éléments observés
    10. Recommander l’acceptation provisoire des travaux
    11. Animer des réunions de chantier
    D. Terminer la surveillance 1. Recommander l’acceptation définitive des travaux
    2. Préparer :
    a. les attestations de conformité
    b. les documents finaux
    SOUTENIR L’EXPLOITATION
    Compétences Éléments de compétence
    A. Inspecter 1. Établir les programmes d’inspection et d’entretien
    2. Faire les suivis historiques
    3. Relever les détériorations
    4. Détecter des sources émergentes de danger et de risques
    5. Mettre en place des indicateurs de suivi
    6. Produire des rapports d’inspection incluant des recommandations d’intervention


    Les secteurs d’application :
    1. résidentiel
    2. industriel
    3. agricole
    4. commercial
    5. public
    Ce profil de compétences s’applique également à certains éléments spécialisés tels que :
    1. les structures de stationnement
    2. les éléments de charpente secondaire (ex. : support d’enveloppe de bâtiment, support de systèmes mécaniques)
    3. les installations sportives et récréatives
    4. les bâtiments pour le traitement des eaux
    5. les murs permanents de soutènement des terres
    6. les structures des pont-roulants
    Ce profil ne s’applique pas :
    1. aux ouvrages d’art
    2. aux ouvrages temporaires (ex. : soutènement des terres et étaiement)
    3. aux structures de télécommunication
    4. aux lignes de transport
    5. aux structures ferroviaires
    6. aux infrastructures routières
    7. aux éoliennes
    8. aux ascenseurs
    Note : L’ingénieur exerçant dans le domaine de la structure du bâtiment peut trouver des éléments de compétence pertinents à sa pratique dans les profils de compétences portant sur la géotechnique, les ouvrages d’art et les ouvrages temporaires.

    Ce contenu était-il utile pour vous?

    Tout à faitEn partiePas du tout

    Gare Windsor, bureau 350
    1100, avenue des Canadiens-de-Montréal
    Montréal (Québec) H3B 2S2

    1 514 845-6141
    Sans frais : 1 800 461-6141